3 visiteur(s) connectés.    7314957 articles vu                   

René MOREY: Il laisse derrière lui, une trace indélébile.


 L'annonce hier 13 avril du décès de Monsieur René MOREY, laisse celles et ceux l'ayant connu dans une profonde tristesse. Et j'ai eu ce privilège !

René MOREY qui de 1977 à 2014 a « dirigé » sa commune de SAINT LAURENT D'ANDENAY a marqué de son empreinte l'évolution de ce village peu facile à gérer dans la mesure où constitué de deux entités de même importance, le Bourg et la cité des Quarts il ne fallait pas donner le sentiment aux habitants l'une ou l'autre, qu'ils étaient plus ou moins défavorisés par rapport à ceux habitant à « l'autre bout » de la commune.

Et ça, René MOREY su si bien le faire qu'il fédéra une très grosse majorité de Saint Laurentais au point de ne pas susciter face à lui d'autres candidatures lorsque son mandat arrivait à échéance.

Et puis, René MOREY su faire basculer son village dans la modernité sans pour autant détruire ce , qu'à l'image de « la casbah » qu'il rénova, une partie du patrimoine lieu de rencontre cher notamment aux familles d'origine Polonaise habitant la cité. Toujours de ce coté du village, le groupe scolaire Jean MACE fut également l'objet de toute son attention et de son conseil municipal apportant aux élèves de la commune et leurs enseignants un espace éducatif moderne. Il ne négligea pas le spirituel avec l'aménagement d'une chapelle dans la cour de l'ancienne « Copé » comme il le fit à l'autre extrémité du village avec la rénovation de la toiture en loses de l'église du XI ème siécle au bourg.

Et puis, René MOREY c'est également la construction de la salle des fêtes dans ce même quartier dotant ainsi la commune d'un lieu convivial et moderne avec un immense parking preuve s'il en est qu'il na négligeait rien. Étant à l'origine de la Zone artisanale des « Paquelins » de la réouverture du restaurant lorsque la patronne du « vieux montagny » manifesta le désir de prendre sa retraite, René MOREY, soucieux de ne pas voir perdurer le déclin démographique de SAINT LAURENT, qui s'amorça dès sa première mandature,mit en œuvre un gros programme de lotissements, ceux des « brochets, des charmes et des chênes ». Il encouragea la création d'associations et s'implica souvent dans le suivi des activitésde celles ci.

Bon enfant lorsqu'il discutait, je n'ai jamais vu René MOREY s'emporter et se mettre en colère, ce qui ne l'empêchait pas de faire valoir ses arguments. Et puis, il conjuguait en lui modestie et respect des autres.

Un jour, je lui suggéra de se présenter aux élections cantonales : « je pense que vous pouvez être sûr d'être élu. » ajoutais je. Et lui, : « je pense que c'est plus la place du Maire du chef lieu de Canton que la mienne ». me rétorqua t il.

René MOREY durant 37 années tissa autour de lui, l'image de ce que doit être un Maire proche de ses administrés, ignorant l'ostracisme et le rejet de ceux ne partageant pas ses points de vue, René MOREY, c'était tout simplement « THE MAIRE ».


Hervé MICHALCZAK.

A Lucette son épouse et à toute sa famille, cminfos présente ses très sincères condoléances.


Les obsèques de René MOREY auront lieu le 21 avril à 10 h 30 à l'église de MONTCHANIN.



                 Conception & Design : Desilog ©