9 visiteur(s) connectés.    6770033 articles vu                   

Bien qu'au ralenti, certains restaurateurs savent se montrer généreux.
Parmi eux, l'Auberge du Gratoux à Montchanin le haut.

 

Bien que leurs chiffres d'affaires se soient réduits version « peau de chagrin, certaines professions ne sauraient oublier d'autres de nos compatriotes qui eux aussi se trouvent dans une situation délicate.

C'est notamment vrai pour les restaurateurs, actuellement bien malmenés par un gouvernement les tenant dans son viseur comme s'ils étaient les seuls responsables de l'évolution négative de notre situation sanitaire. Ca l'est également pour les étudiants dont beaucoup sont obligés de se passer d'un repas chaque jour pour eux aussi survivre.

Au plan des restaurateurs, c'est une réflexion de bon sens que m'a confié Aline à la tête avec Frédéric son compagnon, de l'Auberge du Gratoux à Montchanin le Haut : «  Les restaurants sont fermés depuis des mois. Est ce que les contaminations et les décès ont pour autant régressé ? Cela démontre bien que les restaurant ne sont pas pour grand chose dans la propagation de la pandémie... De plus, nous avions, faute d'avoir été compris, pris toutes les dispositions afin que les distanciations et les gestes barrières soient respectés ».

Pas entendus, les « restos » survivent comme ils le peuvent, en proposant pour certains d'entre eux des plats ou des menus à emporter, ce qui, bien entendu ne représente qu'une part infime de leur chiffre habituel.

Cela ne les empêche pas de se montrer généreux et considérant qu'en se rassemblant ils n'en seront que plus efficaces, l'Auberge du Gratoux à Montchanin le haut ( commune de Saint Eusèbe), l' Auberge du Vieux Moulin au Breuil et la Conca d'Oro au Creusot se sont unis pour, durant une semaine, mener une action en direction des étudiants afin de leur venir en aide.

L'affiche ci jointe vous informe des modalités de ces gestes de solidarité que l'on peut résumer de façon très simple. Sur chaque formule que ces 3 restaurants vendront durant cette semaine du 9 au 15 mars, 5 € seront prélevés et remis au bureau de la vie étudiante.

Cette action méritait d'être mise en lumière. Elle mérite un franc succès et soyons certains qu'elle l'obtiendra.





                 Conception & Design : Desilog ©