3 visiteur(s) connectés.    6131429 articles vu                   

Dimanche, une nouvelle édition des puces de Bourgogne.


 

La prochaine session des puces de Bourgogne qui s'installeront dimanche prochain quartier du Bois Bretoux s'annonce plutôt contrastée par rapport à celle de septembre. Vous l'aurez compris, à cause de dame météo qui peu à peu s'oriente vers ses quartiers d'hiver, mais pas que....

En effet, l'épidémie de la COVID-19 est de retour si tant est qu' elle ait un jour disparue et il convient de redoubler de prudence. Cela n'a pas échappé aux organisateurs qui, sur l'affichette ci jointe invite celles et ceux qui visiteront la brocante ou qui y exposeront à « se protéger les uns, les autres ».

Si, à MONTCHANIN, le masque n'est pas (encore) obligatoire, aux puces de Bourgogne il l' est et chacun doit se rendre (enfin) compte que pour qu'il y ait des éditions en novembre et décembre prochain, il faut qu'un maximum de précautions soit pris.

De là, à sombrer dans la mélancolie...Ce n'est pas le genre ni des organisateurs, ni des personnes venant là afin d'y passer un bon moment. Les puces quelque soit le moment de l'année offrent toujours de belles opportunités de réaliser « de bons coups » tant l'offre est importante et ce, dans tous les domaines. Des bibelots de faible taille à certaines pièces de mobilier, des livres aux outils de jardin et d'atelier, des vêtements pour hommes et dames, des CD aux maquettes de voitures, et, bien d'autres choses, les Puces de Bourgogne sont une mine d'or pour ceux qui les fréquentent.

Parmi ceux ci, il y en a quelques uns (es) qui a un moment donné seront dans l'obligation de « tomber le masque ». Et ce, pour une simple et surtout très bonne raison, s'alimenter. Tout d'abord, de bonne heure ce sont les « tripars » qui se retrouveront entre « potes » devant un bol, puis vers midi d'autres venus faire honneur au plat du jour.

Signe, que l'automne est bien présent, c'est à une carbonnade Flamande qu'ils seront confrontés un met de saison venu tout droit de Belgique devenu courant dans le nord de l'hexagone, une sorte de bœuf bourguignon où on substitue le vin à de la bière. Un vrai régal ! Bien entendu, les entrecôtes seront elles aussi inscrites à la carte.

Une belle journée s'annonce donc, même s'il faudra probablement revêtir une petite laine.






                 Conception & Design : Desilog ©