5 visiteur(s) connectés.    6073684 articles vu                   

Affligeant....


 En indiquant peu avant la cérémonie à la vingtaine de personnes venues face au monument aux morts célébrer le 76 ème anniversaire de la libération de la ville, que suivant les directives du Préfet, il n'y aurait pas de vin d'honneur, Jean-Yves VERNOCHET à implicitement démontré qu'il n'avait pas tourné la page afin de lire le verso de la circulaire où probablement il n' aurais trouvé aucune interdiction de prononcer un discours....

Il est vrai que le Maire n'est jamais trop friand et plutôt mal à l'aise dans cet exercice. Un peu comme l'était Pierre FOREST qu'il avait qualifié d'être son père en politique... Il m'a souvent été donné de le constater. Exemple non exhaustif, une cérémonie des vœux à SAINT EUSEBE lorsqu'il avait refuser le micro que tendait Alain BALOT au Conseiller départemental « himself ».

En quatre minutes et 30 secondes, soit pratiquement à la même vitesse qu'un CRS tirant au « flash ball » dans l'oeil d'un gilet jaune, la messe fut expédiée. Sans doute un clin d'oeil au curé de CUCUGNAN.... Certains «  des qui font qu'à critiquer » y verront un manque de respect envers celles et ceux, venus à cette cérémonies  et un second manque de respect envers les dizaines de noms gravés dans le marbre du monument. MONTCHANIN en effet de par son passé patriotique très souvent affirmé par des témoins aujourd'hui disparus regorge d'événements pouvant alimenter des discours. Et les jours précédents sa libération ont été cruciaux pour, par des négociations hardues avec l'ennemi éviter la destruction de la ville. De ça, « nein » . Pour être juste, il est utile de préciser qu'en 1944 le Maire n'étais pas né. « Ah c'était donc ça ? »

J'écris, j'écris et j'allais presque oublier l'essentiel. Après le dépôt de gerbe effectué en compagnie de Daniel BOBELICOU le Président de l'UFAC, « JYV » a bien prononcé quelques paroles en demandant tout d'abord « de respecter une minute de silence » pour, quelques secondes plus tard : dire « merci ».

Vous l'aurez compris, vous n'avez rien raté !





                 Conception & Design : Desilog ©