4 visiteur(s) connectés.    6083941 articles vu                   

Deux poids, deux mesures.....


 « Nous sommes en guerre ! » Vous vous rappelez ces premiers mots du discours télévisé illustrés par un visage de circonstances d'un MACRON « généralissime Français ayant la particularité de n'avoir jamais chaussé une paire de « rangers ».

Notre pays était donc entré en guerre contre la pandémie du COVID-19 comme il l'est depuis des années en AFRIQUE afin nous est il dit de lutter contre le terrorisme international et mettre le à l'abri des attentats qui l'ont à plusieurs reprises endeuillé. Reconnaissons et c'est tant mieux que plus aucune bombe n'explose ici ou là, qu'aucun détournement d'avions n'a cours et qu'aucune prise d'otages ne viennent angoisser la population. Mais cela n'est pas propre à la FRANCE. D'autres pays pourtant pas impliqués dans des « opex » ( Opérations extérieures) comme l'est le notre ont également retrouvé une certaine quiétude même si partout dans le monde ils doivent se montrer vigilants.

La FRANCE de MACRON est donc en guerre. Et comme toujours, pour mener une guerre il faut « de bons petits soldats ». En AFRIQUE ils sont en treillis et tenues « cam », à l'hôpital, en blanc.! Les uns, les premiers sont choyés avec un budget national à la hausse, les seconds se sentent délaissés et l'ont clairement exprimé en battant le pavé depuis des mois et des mois sans jamais avoir été entendus....

Ainsi, MACRON au fil de son mandat, s'est fait une spécialité celle d'honorer la mémoire des soldats décédés en « opex » en alignant des files de cercueils dans la cour des Invalides recouverts non seulement du drapeau tricolore mais aussi d'un coussin écarlate sur lequel il agrafe une Légion d'Honneur décernée à titre posthume.

Concernant les personnels de santé ils sont armés tout simplement de stéthoscopes, de seringues de respirateurs et au plan défensif de masques et de « surblouses » à condition qu'on veuille bien leur en fournir. 25 soignants sont décédés depuis le début de la pandémie.

Après de nombreux témoignages de reconnaissance venus du peuple (dons, applaudissements etc...) MACRON le va t en guerre, vient d'instituer la médaille « MERCI » destinée aux « héros » ayant chacun à leur place contribué à contenir sinon pour l'instant vaincre la pandémie en FRANCE. En fait, il n'a rien inventé puisque, une médaille des épidémies avaient été créée dès 1885 (voir photo ci contre). Il réactive simplement ce qui existait depuis plus d'un siècle et demi.

En fait, cela correspond aux médailles militaires commémoratives de telle ou telle guerre, 14/18, 39/45, ALGERIE etc...

Pensez ! Une infirmière ou toutes autres personnes impliquées depuis un trimestre dans la chaîne de soins exposera t elle au dessus de son buffet de salon, la fameuse médaille « MERCI », aux cotés de la médaille militaire 39/45 de son « papa », de la croix de guerre 14/18 du grand père voir de la légion d'honneur décernée par l'Empereur à l'un de ses ancêtres après AUSTERLITZ... ?

A ce propos, aux invalides, MACRON lui, "dégaine" les légions d'honneurs aux soldats ayant « pris » une balle ou « sauté » sur une mine.

Concernant les quelques 25 soignant décédés du CORONAVIRUS, pour l' heure, rien !

En cela, le chef de l'état a fait un choix. Rendre hommage à ceux dont le métier est de tuer, plutôt qu' à ceux qui consacrent leur temps à sauver des vies....

Le 30.05.2020 à 9 h 45.

Hervé MICHALCZAK.



                 Conception & Design : Desilog ©