8 visiteur(s) connectés.    6075041 articles vu                   

Rognons, rognons ....


 

« Rognon, rognon la queue du cochon... » Quels parents n'ont pas entendu leur progéniture chanter cette comptine à leur retour des écoles maternelles ou primaires ? Pour beaucoup rognon n'était là que pour assurer la rime. Mais pour les « fines gueules », c'est tout autre chose et les rognons, qu'ils soient de porcs ou de veau font partie intégrante de la gastronomie, surtout du coté de LYON la capitale nationale du « bien manger ».

« Bien manger », c'est l'un des crédos du MONTCHANIN BAR s'exprimant notamment chaque mois le jour des puces de Bourgogne.

Tournant généralement autour d'une cuisine familiale bien mitonnée, CARLOS propose ces jours là des plats que n'auraient pas reniés nos grands mères mais aussi quelques spécialités régionales, l'axoa venant en droite ligne du Pays Basque ou la carbonnade réputée 1000 kilomètres plus au nord n'étant que 2 exemples parmi d'autres.

Au moins 1 fois par an, le « Mont'ch » inscrit à sa carte des Rognons à la Bourguignonnes un plat qui cible principalement les amateurs d'abats dont certains d'ailleurs sont aussi des fans « d'ABBA », Excusez ce détour, mais c'est plus fort que moi ! Plus sérieusement beaucoup ne veulent pas consommer de Rognons car, paraît il, ils ont une odeur rappelant un peu trop les lieux d'aisance qui fleurissaient il y a un demi siècle à proximité des chaque « bistrot ». C'est un peu comme si les gens rejetaient les artichauts parce qu'ils ont le goût des topinambours...

En fait, dans l'assiette, les rognons qui plus est, cuisinés au vin n'ont qu'un seul goût, celui de la bonne cuisine et c'est ce qui sera proposé dimanche lors de l'édition des puces. Que les hésitants se rassurent, les entrecôtes charolaises seront également de la partie au cas où...

Pour le reste, les puces de Bourgogne sont bien évidement le rendez-vous des chineurs, précision étant faite qu'elles offrent généralement une gamme importante de très bonnes affaires à réaliser avec un niveau au top de la qualité. Il y a un mois, en janvier donc la météo s'était rangée aux cotés des organisateurs ce qui avait attiré un nombre conséquent d'exposants et des « chineurs » l'étant tout autant. Les affaires en conséquence furent soutenues pour la plus grande satisfaction de tous.

Devinez quoi ! Le soleil étant annoncé dimanche prochain, cette édition de février promet d'être attractive et bien fréquentée. Une belle perspective dans l'attente de celle de mars prochain lors de laquelle le printemps sera tout proche.



                 Conception & Design : Desilog ©