2 visiteur(s) connectés.    5539298 articles vu                   

Dimanche, les Puces de Bourgogne accostent à bon porc...


 

Si on en croit les oracles, le temps devrait être pour le moins « grisounet » dimanche prochain et le soleil ne devrait briller qu'avec parcimonie au dessus des Puces de Bourgogne pour l'avant dernière édition de l'année.

Pas de quoi sans doute effrayer exposants et visiteurs pour qui, la météo est la plupart du temps un élément secondaire. Et puis celle-ci peut elle être un alibi plausible pour ne pas faire de bonnes affaires ? A quelques encablure des fêtes de fin d'année et des cadeaux à faire mais aussi à recevoir, les puces à chaque édition réservent de bonnes surprises qui font le bonheur des chineurs invétérés.

Mais pas que ! Il existe également des personnes pour lesquelles une fois le tour des stands effectué éprouvent le besoin de se « pauser » quelque instants avant de ré entamer une nouvelle tournée. C'est, bien souvent une pause gastronomique toujours appréciée durant les puces.

Si, les entrecôtes demeurent une valeur sure, beaucoup s'installent dans l'attente du plat du jour qui les font sortir des éternelles patates, pâtes, haricots vert....

Dimanche 10 novembre, aux Puces de Bourgogne,« on tue le cochon » ce qui veut dire qu'à midi, fromage de tête, boudin et côtelette sont inscrites au programme et tout çà, « maison ». Vous pourrez même, si le temps le permet observer Didier remplissant les boyaux pour faire cuire un merveilleux boudin, ce qui devient de plus en plus rare à l'époque « tout industriel ». Désireux de satisfaire un maximum de personnes, Le Monr'ch » offrira pour ceux qui le désireront la possibilité de « plats à emporter » ce qui ne manquera pas de réjouir les conjoints n'ayant pas trop envie de « s'endimancher » pour mettre le nez dehors.

« Ambiance et bonne chair », le credo des Puces de Bourgogne chaque second dimanche du mois.




                 Conception & Design : Desilog ©