3 visiteur(s) connectés.    5940975 articles vu                   

Rugby: Encore du pain sur la planche....


 

Ne vous y trompez pas ! Le Stade Montchaninois est en progrès....La preuve ? Défaite à domicile l'an passée par cette même équipe de TOURNUS sur le score de 3 à 19 ; elle ne concède que 5 points cette année après  n'avoir perdu  que 8 à 15....

Que retirer de la prestation Montchaninoise hormis ce revers  ? Les Stadistes ont trop subi incapable qu'ils ont été de prendre le match à leur compte. La raison  ou plutôt les raisons?

Un trop gros déficit dans la conquête et notamment à la touche. Une indiscipline chronique depuis l'an passé apportant beaucoup trop de pénalités à leur adversaire. Plusieurs signes tendent à démontrer que la condition physique actuelle des joueurs locaux est insuffisante pour qu'ils puissent véritablement peser sur un match. Déjà, ils ont clairement passé leur après midi à défendre à l' intérieur de leurs camp, ensuite, sur le phases partiellement statiques que sont la touche et la mêlée, ils ont continuellement rejoint les points de remise en jeu au pas, comme si, ils avaient mené à la marque. Pas la meilleure manière de donner du rythme à la rencontre.

Tout bien sur n'a pas été noir. Ne nions pas la vaillance exprimée pour contenir leurs adversaires et certaines facultés leur permettant de bâtir des attaques au grand large dont l'une amena le seul essai local. C'est sans doute au plan de la stratégie que le Stade a péché car cette équipe de TOURNUS assez éloignée de sa version 2018/2019 semblait prenable.

Si, par exemple par un jeu au pieds efficace les Montchaninois avaient beaucoup plus occupé l'espace visiteur, le résultat final aurait peut être été différent. On se consolera avec le point du bonus défensif.

Mais de grâce, on ne peut constamment, comme ce fut une fois encore le cas en tribune, évoquer la soi disant incompétence de l'arbitre. Au passage, les désagréables propos proférées à son égard, venant souvent d'anciens joueurs interrogent. On est en droit de se demander pourquoi, à la fin de leur carrière sportive ils n'ont pas choisi de « prendre le sifflet... »

Je suis persuadé que si les matchs du Stade étaient arbitrés par Nigel OWENS, Wayne BARNES, ou Romain POITE, ces pointures de l'arbitrage ne trouveraient pas plus de grâce à leurs yeux... Aussi, pour venir désormais assister tranquillement à un match obligera sans doute à passer par la case « boule QUIES » Je ferme la parenthèse !

Le Stade pour cette entame n'a pas été à la rue encore qu'il faudra d'autres rencontres pour pouvoir se faire une véritable idée. En ce sens, le premier déplacement dimanche à BESANCON, une équipe qui bien que redescendant de F3 s'est pris les pieds dans la pelouse du XV Charolais-Brionnais sera une vraie source de renseignements.



De son coté l'équipe B a subi une large défaite, 20 à 36 mais en luttant jusqu'au bout puisqu'elle a marqué un essai à la dernière minute.





































                 Conception & Design : Desilog ©