9 visiteur(s) connectés.    5438782 articles vu                   

Puces de Bourgogne: Les dernières avant la trêve...


 

Bien que tous les éléments semblent réunis afin que les Puces de Bourgogne version mois de Juillet s'installent le long de l'étang de la muette, il n'en sera rien faute de pouvoir commencer l'installation la veille.

La raison en est simple, les feux d'artifices tirés le 13 dans le cadre de la base de loisirs.

De ce fait, les puces resteront en leur lieu habituel, de part et d'autre de l'avenue à hauteur du Montchanin-Bar. Avec l'espoir qu'en septembre prochain et plus précisément le 8, dame météo sera toujours de bonne humeur. A ce propos, que ce soit René, Carlos et l'ensemble du staff, la bonne humeur on la cultive tant il est vrai que chaque mois, cela permet de retrouver les habitués de l'événement et d'accueillir de nouveaux exposants comme c'est le cas depuis plusieurs mois.

Cela génère une offre renouvelée, un peu différente et ayant moins l'effet de déjà vu.

De ce fait, coté visiteurs on multiplie les chances de trouver l'objet, le livre, l'outil après lequel on courait depuis longtemps d'où l'intérêt de se rendre au Bois-Bretoux de bonne heure afin d'éviter de croiser quelqu'un ayant en mains l'objet convoité.

Mais les Puces ne s' adressent pas qu'aux chineurs et du coté des amateurs de tripes, on sait ce que c'est de se lever à potron minet.

Cela m’ amène à l'aspect gastronomique de l'événement un passage incontournable pour beaucoup qui chaque mois en profitent pour se mettent le pieds sous la table.

La température annoncée, a conduit Carlos à reconduire le menu proposé il y a un mois et qui avait engrangé un beau succès, les « assiettes fraîcheur. » Surtout, ne pas s'imaginer qu'il s'agit de quelques feuilles ou rondelles qui « nageront » dans une vinaigrette « c'est pas le genre de la maison ». Certes la base réunira des crudités mais tout cela sera agrémenté de viande froide et terrines maisons, bref des assiettes qui ne réjouiront pas les végans tout comme les côtes de bœuf individuelles (250 gr) pour celles ou ceux désirant manger chaud.

Il est à noter qu' au mois d'août, comme chaque année, les Puces de Bourgogne font relâche, inutile alors d'avoir à attendre septembre, d'où l'intérêt de ne pas manquer cette édition.



                 Conception & Design : Desilog ©