10 visiteur(s) connectés.    5182177 articles vu                   

Des (ex) juniors aussi soudés qu'il y a un demi siècle...


 

Toujours aussi soudés aujourd'hui qu'ils l'étaient sur le terrain dans les années 65 à 67, les anciens juniors du Stade Montchaninois se sont retrouvés en compagnie de leurs épouses ou compagnes, samedi passé, comme ils

l' avaient déjà fait il y a 8 ans. Certes, depuis, les rangs se sont malheureusement éclaircis, c'est la loi de la vie et la quinzaine de présents n'a pas manqué de se souvenir de Jean-Pierre DESTANDAU et Alain KARCEWSKI qui ne sont plus là, que beaucoup d'entre eux ont tenu à accompagner lors de leur dernier voyage.

Initié par Jean-Pierre CHAUVET qui, pour maintenant habiter à EVIAN n'en a pas moins le résus Montchaninois ancré dans le sang ce sont une quinzaine de ces anciens « ciel et blanc » qui se sont donc retrouvés confortablement installés autour d'une table.

N'ayez pas l'outrecuidance de me demander où ? tant ça tombe sous le sens.

Aux Négociants ! bien entendu haut lieu de l' ovalie locale où des générations de rugbymen stadistes prenaient plaisir à s’ assoir couvés par les patrons. Aussi, si l'au delà existe, il est probable que Paul SIMEON l'emblématique chef qui, à l'époque « officiait » au fourneau a « jeté un œil » pour regardé de près ce qui ,samedi fumait dans les assiettes...

Bien entendu on a refait un bout d'histoire et évoqué les meilleurs souvenirs de ces « ados » qui sous la houlette de leur « coach » « Lulu » CHAMPMARTIN ont bousculé un pan important de la hiérarchie du rugby régional et hexagonal et mis à raison des clubs qui souvent les regardaient de haut. Pour certains, cette volonté acquise en juniors les a conduit «  dans la foulée » au niveau le plus haut tels Gilbert GENEVOIS et Jean-Pierre CHAUVET qui étaient du 15 ayant pris le meilleur sur les réputés invincibles Biterrois, tels encore Bernard GENEVOIS, Jean-Paul LAROZE, Raymond ANKIERSKI, Natale IANNO, Robert BUIZZA ou encore Henri GREUZARD, pour certains de manière pérenne. D'autres, parmi leurs équipiers de l'époque ont intégré une équipe « B » qui, j'en suis certain serait dans le contexte actuel en haut de tableau en Fédérale 3.

« Lulu » CHAMPMARTIN qui fut lui même un N° 15 de renom et un artisant de la progression hiérachique du Stade, peut se montrer fier « de ses gamins » qui le lui rendent bien. La meilleure preuve de cette amitiés ayant franchi 5 décennies ? Son épouse et lui même ont anticipé leur retour de vacances pourn samedi passer quelques heures avec eux.

Durant ces 50 dernières années, les contacts se poursuivent, les dames ont appris à se connaître et s'apprécier. Bref, la conclusion est que l'on passe ensemble, trop peu d'excellents moments qu' il faut remédier à cela et qu'à l'avenir l'on s'efforcera d'en partager plus souvent.

Tous se sont séparés à l'approche de minuit avec une promesse, se retrouver dans 2 ans...

NDLR : Si, actuellement, le club de rugby local n' intéresse plus que lui même, à cette époque, cette équipe juniors ne comptant qu'un ou deux joueurs n' habitant pas MONTCHANIN attirait le dimanche matin autour du terrain quasiment autant de spectateurs qu'on en voit aujourd'hui pour les équipes seniors. Il est vrai qu'un match juniors contre l'AS MONTFERRANDAISE, CHAMBERY ou le RACING - METRO était d'un tout autre niveau qu' aujourd'hui une rencontre contre par exemple VERDUN SUR LE DOUBS... Et que dire des rendez-vous avec le RC CHALON et le CO CREUSOT engendrant parfois quelques coups de parapluies entre filles ou un match à huis clos.... Pour clore ce chapitre, j'ajouterai que, pour avoir eu le privilège de les avoir vu jouer je n'ai aucun scrupule à affirmer que ces juniors là auraient tranquillement passé « 30 grains » à l'équipe 1 d'aujourd'hui.




Ceux ayant porté haut les couleurs "ciel et blanc"

En compagnie des dames.

"Lulu le coach" en compagnie de Jean-Pierre CHAUVET instigateur de la soirée.
                 Conception & Design : Desilog ©