3 visiteur(s) connectés.    5054168 articles vu                   

Les puces de Bourgogne ont subi la rigueur du temps.


 

Il faudrait sérieusement que les patrons du Mont'ch songent à changer l'eau du bocal de la grenouille et à refixer les barreaux de l'échelle. En effet, depuis pas mal de mois maintenant, le batracien fait plus la pluie que le beau temps, cette dernière édition d'hiver étant de la même veine que celles qui l'ont précédé.

Ce qui est rageant pour les organisateurs comme d'ailleurs pour les exposants est que les semaines offrent souvent des belles journées mais que tout se gâte les week-end, comme ce fut le cas une fois encore dimanche passé.

Aussi, bien que quelques étalages furent installés sur le parking, c'est sans aucun doute par choix personnel des exposants que par manque de place ailleurs et notamment rue de la paix où c'était plutôt clairsemé.

Un rapide tour a permis de constater que les outils de jardin étaient de sortie comme d'autres équipements d'extérieur voir de loisirs, avec de nouveaux exposants qui au final « ont pas mal travaillé » Clairsemé au niveau des exposants, clairsemés également coté visiteurs , mais beaucoup moins coté gastronomie le plat du jour étant les boulets liégeois qui ont fait un beau succès. Les « bons vivants » ont eu vite fait de comprendre que les boulets Liégeois n'avaient rien de commun et beaucoup plus « goutu » que ceux des « chavanes » qui firent les beaux jours du bassin minier.

Et, si beaucoup d'exposants baissèrent le rideau sur le coup de midi, coté restauration les convives prirent tout leur temps pour encore mieux apprécier ce plat original.

Rendez- vous maintenant le 14 avril avec la première édition de printemps, mais auparavant le MONTCHANIN BAR aura fêté ses 35 ans, la fleur de l'âge.













                 Conception & Design : Desilog ©