6 visiteur(s) connectés.    6082261 articles vu                   

Dimanche, les "boules Liégeoises" vous attendent aux Puces de Bourgogne.


 

Le dernier rendez-vous hivernal des Puces de Bourgogne du Sud est pour dimanche prochain puisque qu’en avril, le printemps sera à nouveau installé.

Si, jusqu’à présent, un hiver rigoureux n'a pas vraiment sévi ce que personne au demeurant ne souhaite, les fameuses et célèbres « giboulées de mars » se sont installés depuis quelques jours sur le région ce qui, sauf « retour de flamme » laisse présager des Puces « emmitouflées ».

Plus que la température jugée par les spécialistes et ceux qui le sont moins plutôt clémente, c'est le vent qui rend pénible la vie à l'extérieur et donne le sentiment, « le ressenti » comme l'appel les « météorologues » qu'il fait beaucoup plus froid que ne l'indiquent les thermomètres.

Parmi les exposants venant habituellement déballer au Bois Bretoux, certains demeurent fidèles quelque soit le temps et seront bien là dimanche encore offrant à des visiteurs toujours à la recherche de bonnes affaires de quoi les satisfaire et alléger substantiellement leur porte monnaie. Même si rien ne l'indique encore le printemps arrive, comme les travaux du jardin ou de bricolage divers. Habituellement, les Puces réservent une place assez large aux outils qu'ils soient manuels ou mécaniques. dont les plus anciens bien qu'ayant « plusieurs décennies au compteur » sont souvent plus pratiques et plus solides.

Ces offres ne s'arrêteront pas là et une multitude d'autres des plus diverses viendront attiser les curiosités avant de générer des négociations avant « de conclure ». En fait, aux Puces de Bourgogne on peut y trouver tout ce qui est présent par ailleurs, mais en beaucoup mieux du fait que beaucoup parmi les exposants viennent d'au delà de notre département avec des « produits » inédits ici ce qui par rapport à d'autres manifestations du même genre renouvelle singulièrement ce qui est exposé et les possibilités de transactions.

En résumé, bien emmitouflé, tout concoure à ce qu'un tour au Bois Bretoux se révèle bénéfique d'autant que le commerce peut être agrémenté d'un déjeuner toujours original.

- « Compte tenu de la météo, vous avez sans doute prévu des vols au vent » dis je à RENE.

  • «  On aurait pu, mais dimanche ce sera des « boules Liégeoises »

  • « Des boules Liégeoises ? »

  • «  Oui, ce sont des boulettes assaisonnées à la bière avec des écailles de houblon et connaissant CARLOS sans doute un coté « paso doble »

Déjà les réservations sont nombreuses engendrées sans doute par la curiosité envers un plat peu courant mais aussi par le choix pour certaines personnes de se fondre une fois par mois dans une ambiance « bistrot » en un lieu où on s'assied à coté d'autres convives pas guindés venus au Mont'ch pour les mêmes raisons.




                 Conception & Design : Desilog ©