5 visiteur(s) connectés.    5375772 articles vu                   

De mini puces de Bourgogne autour d'une maxi potée


 

A celles et ceux qui, dimanche passé ont circulé au Bois Bretoux, il serait difficile de faire croire que le premier rendez-vous de l'année fixé par les Puces de Bourgogne a attiré un grand nombre d'exposants.

Pourtant si la majorité d'entre eux était concentrée devant le Montchanin-Bar au début de la rue de la paix, quelques uns avaient du « poser leurs valises » de l'autre coté de l'avenue sur le parking. Aussi, comme le disait COLUCHE « ce ne fut pas plus mal que si c'était pire.... ».

Le public lui, a plutôt suivi , et bien emmitouflé a pu conclure quelques transactions inintéressantes en ce début d'année.Mais pour d'autres, le second dimanche de chaque mois , août excepté, est le jour où on privilégie la « grasse matinée » et où on ne sort pas la moindre casserole le repas de midi sachant qu'au Bois Bretoux on pourra se mettre les pieds sous la table avec pour seul effort, celui de se relever une fois le déjeuner pris. La potée étant au menu, plat au diapason du temps, René confie qu'au moment de la vaisselle les assiettes étaient « nickel » et que tout ce qui pouvait être consommé le fut.

En résumé, pour ce premier rendez-vous qui lance la saison 2019 des puces de bourgogne, ça s'est plutôt bien passé.





                 Conception & Design : Desilog ©