9 visiteur(s) connectés.    4831612 articles vu                   

Armistice : L'implication des scolaires.


 

Dans cet article concluant l'émouvante cérémonie célébrant le 100ème anniversaire de la fin de la « grande guerre », je voudrais souligner non seulement l'implication de la population venue en masse témoigner de son respect envers les « poilus » de 14/18 mais sans doute aussi son attachement au drapeau tricolore.


Magnifiée à l'initiative de la Municipalité, cet événement patriotique aura été une véritable communion entre générations, gommant en même temps les clivages entre les politiques et faisant fi des positions sociales ou religieuses. Si, à ce titre, le décalage de l'heure de la messe en est un témoignage, la présence dans la foule de quelques dames les cheveux dissimulés par un voile en est une autre et vient fort à propos rappeler que cette sale guerre a embrasé une bonne partie de la planète et que, concernant la France, les soldats d'origines Maghrébine et d'Afrique Noire ont, loin de leur terre payés un très lourd tribu.

En dehors du discours du Maire résumant longuement ce que fut ce conflit, Anne-Marie PORTE au nom de l'Union Fédérale des Anciens combattants procéda à la lecture du manifeste national ce cette structure patriotique, Edith CALDERON Conseillère départementale prenant par la suite la parole.

Mais ce qui a marqué le caractère intergénérationnel est sans aucun doute les lectures par des lycéennes d'ANNE FRANK et par des écoliers de Paul LANGEVIN dont vous pouvez entendre de larges extraits en visionnant la vidéo ci jointe. ( un peu plus de 8 minutes)

Dans quelques années maintenant, tous ces jeunes seront en charge de perpétuer le nécessaire devoir de mémoire et pour certains comme par exemple Camille la SAINT CYRIENNE et Lou-Marine de l'école de la Légion d'Honneur, d'agir pour que plus aucun conflit ne vienne anéantir de générations et endeuiller des familles.

Il est de la responsabilité des plus anciens mais aussi des municipalités de leur transmettre le témoin en faisant en sorte que ces jeunes participent aux futures cérémonies en les sensibilisant par des initiatives originales.

Après les sonneries réglementaires interprétées par la BFE, la Marseillaise et « la fille du régiment » jouées par l'Harmonie, le Maire a invité l'assistance à terminer cet anniversaire du centenaire en prenant à pieds la direction de l'espace tuilerie pour une visite de l'exposition consacrée à cette horrible guerre.












Anne-Marie PORTE.

Edith CALDERON.









Pierre CORNELOUP et Josiane GENEVOIS.
                 Conception & Design : Desilog ©