6 visiteur(s) connectés.    4831651 articles vu                   

11 novembre : Une cérémonie de très haute tenue.


 

La cérémonie commémorative du centenaire de l'armistice ayant mis fin, le 11 novembre 1918 à la première guerre mondiale à démontré s'il en était besoin que les générations et notamment la génération actuelle n'étaient pas indifférentes aux sacrifices de nos anciens pour défendre notre pays convoité alors par l’expansionnisme venu de l'est et notamment d'Allemagne.

Voir comme par le passé un défilé conduire le très très nombreux public au monument aux morts, voir 7 drapeaux et l'ensemble des maires des villages de l'ancien canton dans ce défilé avant que chacun d'entre eux ne dépose une gerbe au pied du monument, voir les enfants des écoles et du collège s'impliquer dans ce défilé avant de lire à tour de rôle des correspondances échangées entre les soldats de la grande guerre avec leurs familles, voir au sein du défilé, de jeunes couples venus avec les « petits derniers » dans leur poussettes, tout cela est particulièrement réjouissant et en même temps pose des questions .

Pourquoi, en règle générale les cérémonies patriotiques mobilisent aussi peu de monde ?

Ne doit on pas , au niveau municipal comme cela fut le cas en ce 11 novembre faire preuve d'originalité afin que la population se sente mobilisée ? N'est il pas possible comme dimanche échanger avec ceux qui administre l'enseignement scolaire pour que les jeunes élèves soient « immergés » dans l'histoire récente de notre pays plutôt qu'ils la découvrent, principalement lorsqu'il s'agit d'aborder les conflits, dans leur livre d'histoire, en quelques pages qui tronquent forcément l'événement. ?

Ne faut il pas également que lorsque un canevas de manifestation patriotique est établi tout le monde s'y tienne et le respecte ?


Si, cette cérémonie peut être qualifiée de très haute tenue, tout n'a pas été pour autant sans reproches ce qui, s'adressant à moi, fit dire à un porte drapeau : « C'est le bordel organisé... » En cause l'interminable attente entre l'arrivée au monument et le début de la cérémonie, 20 à 25 minutes.

On attendait que 11 heures sonne et il avait été demandé au clergé local que la messe de ce dimanche soit avancée d'une demi-heure.

Mais le grand bémol est venu de l'harmonie municipale. Vous me direz, un bémol venant d'une fanfare quoi de plus normal..., Toujours est il et d'après ce que l'on m'a dit, tout était acté depuis le début de semaine et les musiciens municipaux devait conduire le défilé depuis son origine au Bois Bretoux. Que s'est il passé et quelle est la ou les raisons qui les ont conduit à prendre « le train en marche » à hauteur de la Mairie ? Peur que les talons de ces dames ne résistent pas ou que le souffle ne devienne trop court ?

Dans l'urgence et après sollicitation du Maire, ce sont quelques musiciens de la BFE d' ECUISSES qui, prise à l'improviste a assuré un simple tempo de percussion durant 1,5 kms....


Parmi l'assistance on a pu remarquer la présence de Camille CARPIER une jeune fille de SAINT JULIEN SUR DHEUNE en seconde année à SAINT CYR et Lou-Marine DETANG qui elle est élève dans une maison d'éducation de la Légion d'Honneur toutes deux en uniforme, Camille par ailleurs breveté parachutiste coiffant le célèbre Képi surmonté du casoar blanc.

J'ajoute qu'aux 5 gerbes déposées par les élus, une le fut également par les jeunes sapeurs pompiers. Une très forte délégation de leurs aînés en casque jaune ainsi que plusieurs véhicules ont pris part au défilé et à la totalité de la cérémonie.

Du coté des jeunes, les élèves de primaire ont ouvert la cérémonie en chantant la Marseillaise, d'autres, du groupe Paul LANGEVIN sont donc intervenus au micro comme des lycéens d'Anne FRANK.

Notons également qu'en dehors du discours du Maire, Edith CALDERON conseillère départementale et Anne-Marie PORTE au nom de l'UFAC ont également prononcé un discours.

Durant de longs instants, une cloche de l'église voisine à retenti dès 11 heures précise, ainsi que deux courtes sonneries de clairons comme cela fut il y a maintenant un siècle.

Dans les tous prochains jours, je reviendrai plus en détail, notamment en vidéo sur les moments les plus importants de cette cérémonie qui, malgré la fausse note de l'Harmonie fera date dans l'histoire de la ville.








Edith CALDERON Maire d'ECUISSES

Alain BALLOT Maire de SAINT EUSEBE

Lionel DUBAND Maire de SAINT JULIEN SUR DHEUNE

Félix MORENO Maire DE SAINT LAURENT D'ANDENAY.








                 Conception & Design : Desilog ©