7 visiteur(s) connectés.    4702108 articles vu                   

Dimanche, les Puces de Bourgogne retrouvent l'avenue.


 

Signe que l'été est désormais dernière nous et que l'automne est bien installée, les Puces de Bourgogne du sud retrouvent dimanche prochain leur lieu habituel, à proximité du « Mont'ch ».

Compte tenu de la météo actuelle qui est redevenue relativement humide, l'installation au bois bretoux s'imposait tant au niveau sécurité que confort car autant le bord de l'étang est agréable lorsque le ciel est radieux, autant lorsque des gouttes ruissellent des feuilles et que l'humidité s'installe on voudrait être ailleurs.
Ceci n'a rien d'alarmiste, la température est plutôt clémente et l'absence de pluie est généralement annoncée. Cela promet donc une belle brochette de vendeurs et par voie de conséquence un très large choix dans les différents domaines de ce que l'on trouve lors de ce type d' événement, livres, disques, outils vêtements, meubles et, spécialement aux Puces de Bourgogne des choses souvent assez insolites. Autant dire que chacun, parmi les visiteurs a sa chance de « tomber »' sur le graal, l'objet qu'il achètera une misère et qu'il pourra, s'il ne veut pas le conserver le revendre et pourquoi pas en « passant » à la télé.

Mais l'autre aspect des Puces de Bourgogne chaque mois, n’entraînera à priori personne devant les caméras à moins que ce ne soit dans une rubrique cuisine. D'un mois à l'autre l'équipe du « Mont'ch » propose de belles assiettes garnies bien souvent de plats ne figurant pas dans les cartes des Restaurants du coin. Dimanche, place sera faite à la queue de bœuf à la bière brune brune une préparation assimilable à une carbonnade que l'on trouve notamment dans le nord du pays et qui, en dehors de la qualité de la viande nécessite une grande précision du temps de cuisson et de l'assaisonnement.

Mijoté, que dis-je mitonnée comme il le faut, la queue de bœuf à la bière brune, çà se mérite et il convient de prendre son temps pour déguster. Mais aux Puces de Bourgogne,justement le temps n'est pas compté et ceux qui s'installeront à table pourront non seulement « saucer » à loisir mais aussi laisser le temps s'écouler afin de refaire un tour des stands avant de rentrer à la maison avec peut être entre les mains l'affaire de l'année.



                 Conception & Design : Desilog ©