10 visiteur(s) connectés.    4828719 articles vu                   

"Les feuilles mortes se ramassent à la pelle" chantait Yves MONTAND....


  Certainement dans son soucis d'aller de l'avant la municipalité s'est doté de robots, 2 m'a t on dit destinés à tondre les pelouses au stade Lucien PARRIAT. On peut en apercevoir un exemplaire le long du terrain coté entrée.

La « bête » qui au prix catalogue du fabricant doit dépasser(largement) 10000€ attend sagement à sa station de recharge qu'il retrouve automatiquement après avoir arpenté le gazon de jour comme de nuit.

Nonobstant l'impact sur l'emploi, l'aspect social, comme le confia en Conseil municipal le 1er adjoint à propos des locaux de la ligue de Bourgogne de foot, l'engin doit forcement dégager du temps aux employés auparavant chargés de la tonte. Aussi, on peut s'étonner de l'amas de feuilles qui s'empile depuis des années le long du mur d'enceinte et de la main courante au point que certaines en sont grises. Le robot a sa station d'accueil, l’accueil descend du public attendra

On peut également s'étonner que le récent nettoyage du Stade par les « minots » de l'école de rugby « LE CREUSOT – MONTCHANIN – SAINT FIRMIN » largement médiatisé soit passé à coté de l'amas de feuilles. Il est vrai qu'au point où on en est, si les jeunes rugbymen s'emparent du sujet, ils seront pour le moins juniors lorsque le chantier sera terminé....




Bien grises et là depuis...

dans l'angle coté transformateur

Le long de la main corante coté entrée.

Tout le long de l'enceinte

Pas futée la bête avec son tas de feuilles...
                 Conception & Design : Desilog ©