9 visiteur(s) connectés.    4702101 articles vu                   

Pour les puces dimanche, direction La Muette...


 

Ce prochain dimanche, les puces de Bourgogne du Sud revêtiront in caractère particulier puisque privilégiant le patrimoine Montchaninois et notamment son riche passé industriel.


La Fonderie Henri-Paul et les Grandes Tuileries de Bourgogne y ont occupé une place prépondérante en rythmant la vie locale par ses sirènes, comme les établissement JACQUARD premier et il faut bien dire le seul pourvoyeur à grande échelle de travail pour les femmes. Mais le tissus industriel local a été animé aussi par un important éventail de ce qu'on appelait pas encore des PME la majorité d'entre elles étant tournée vers la métallurgie, comme les entreprises BERTHIER rue du Pont Jeanne-Rose, DESTANDAU sur la droite avant d'obliquer pour entrer cité des quarts, PIBEAT rue Jean-Marie GILOT, FARAH au quartier de la gare, LOBRY rue de la paix, BILLIARD situé en face de la précédente, BROCHOT qui débuta dans le bâtiment actuellement propriété des ets GENEVOIS et Fils. Ajoutons un important « cortège » d’artisans, menuisiers, forgerons, garagistes et un tout aussi important nombre de bouchers, boulangers, charcutiers, pâtissiers, épiciers, coiffeurs et cafés à tous les points cardinaux de la ville le port du canal venant aussi largement contribuer à la prospérité de la ville..

Tout ceci a bien évidemment laissé des traces, et les organisateurs des puces de Bourgogne pensent que beaucoup de Montchaninois mais aussi d'autres exposants venant notamment de l'ancien canton possèdent des photos, vieux outils, cartes postales ou autres objets qui pourraient intéresser les visiteurs et démontrer aux plus jeunes que MONTCHANIN fut une ville dynamique à une époque où travailler n'était pas synonyme de long parcours et que les offres d'emploi était suffisantes « intra muros ».

Sauf catastrophe climatique, cette édition de septembre se tiendra à la base de loisirs le long de l'étang de la muette le menu proposé par CARLOS étant les célèbres « moules-frites » ce qui constitue une seconde raison pour venir chiner, seul ou en famille.




                 Conception & Design : Desilog ©