3 visiteur(s) connectés.    4717315 articles vu                   

Des Puces de Bourgogne dans la grisaille.


 

Comme hélas depuis maintenant de nombreux mois, l'édition de mai des puces de Bourgogne a été perturbée par une météo néfaste. Aussi, aucun étalage coté parking les quelques exposants venus étant concentrés devant le MONTCHANIN BAR et au début de la rue de la paix.

« Finalement, çà ne s'est pas aussi mal passé que cela » confie René CHAVET qui ajoute « Comme toutes les brocantes concurrentes ont été annulées à cause du temps, nous avons eu pas mal de monde notamment l'après midi ».

De ce fait, bien des affaires ont été conclues et les exposants ont pas mal vendu et se sont montrés satisfaits. Ceux ci , donc un peu plus courageux qu'ailleurs avaient pour la plupart déballé dans l'urgence en exposant à même le sol ce qui bien entendu coté acheteurs permettait de voir les objets mis à la vente d'un peu plus haut...Coté vêtements, les couleurs des « petites laines » ont bien tenté de faire oublier la grisaille sans vraiment de succès.

Mais, concernant la partie restauration, chacun sait qu' au « Mont'ch » il n'est pas souvent nécessaire de revêtir un « costard » pour se mettre à table, (pas dans le sens policier du terme....) Quelles que soient leurs tenues, les convives dont beaucoup venant de l'extérieur avaient réservé ont largement fait honneur au plat du jour au point que tout ce qui avait été « mitonné » est passé. Cette édition avec la présence annoncée du rémouleur qui a capté l'attention de tous a donc engendré bien plus de satisfactions que le temps ne le laissait présager.

En juin, le 10 plus précisément, le puces fêteront leur 18ème anniversaire et « on fera les conscrits » précise René laissant entendre une manifestation pleine de surprises. Le 10 juin, une date à inscrire dors et déjà sur vos agendas !








CARLOS abandonne la limonade pour les relations publiques.....








                 Conception & Design : Desilog ©