7 visiteur(s) connectés.    4419404 articles vu                   

L'amicale des locataires CNL écrit aux députés LREM.


 Je viens de recevoir ce jour, un courrier émanant de l'antenne Montchaninoise de la CNL (Confédération Nationale du Logement) présidée par Jean-François JANIAUD. Ce courrier est adressé sous forme de lettre ouverte aux 3 députés du département de Saône et Loire élus sous la l'étiquette de « LA REPUBLIQUE EN MARCHE » (LREM) Messieurs Benjamin DIRX (1ère circonscription), Rémy REBEYROTTE (3ème circonscription) et Raphaël GAUVIN l'élu de la 5ème circonscription dont fait partie MONTCHANIN.



Amicale des Locataires CNL de Montchanin

Lettre ouverte aux députés LREM de Saône et Loire.

LOGEMENT SOCIAL, LA CASSE DU SIECLE !

Messieurs les députés LREM de Saône et Loire,

Après avoir voté la mise en place de différentes ponctions, de prélèvements divers et de taxes en tout genre, c’est au logement social d’être, à son tour, victime d’une déstabilisation profonde de son modèle économique.

Toutes les mesures contenues dans la Loi de Finances 2018, relatives au logement social et que vous avez voté, sont intolérables et marquent un réel ralentissement à la dynamique engagée sur notre département depuis de nombreuses années par l’OPAC et mettent indéniablement celui-ci en danger.

Par ailleurs, la mise en œuvre de ces dispositions est catastrophique pour l’ensemble des acteurs du logement.

Les locataires, qui subissent une réduction importante de leur APL.

Et, par une application rigoureuse des mesures de la loi, les locataires souffrent d’une diminution importante de la qualité du service rendu et de leur cadre de vie, d’une réelle réduction de travaux d’entretien de leur logement, ainsi qu’une baisse des réhabilitations et des constructions.

La mixité sociale, tant recherchée depuis des années est, elle aussi, remise en cause.

Sous l’effet de la mise en vigueur drastique du Surloyer, ce sont les classes moyennes qui sont chassées des HLM.

Il s’agit là d’un contresens, d’une vision autoritaire et d’un regroupement catégoriel très dangereux pour la solidarité républicaine de notre pays.

Les entreprises locales, elles aussi, connaîtront un affaiblissement de leur activité. La limitation des investissements infligée à l’OPAC de Saône et Loire aura de lourdes conséquences tant pour leur équilibre que pour l’avenir de leurs salariés.

Quant à l’OPAC de Saône et Loire, c’est manifestement sa pérennité qui est en jeu à court terme. Ce ne sont pas les contreparties annoncées dans la loi de Finances 2018 qui vont enrayer la dégradation du chiffre d’affaire.

D’ailleurs, ces contreparties ne résistent pas à l’analyse et témoignent d’une réflexion paresseuse, dépourvue de toute richesse sociale, d’une démarche purement budgétaire à très court terme et d’une méconnaissance totale des réalités du marché du logement social.

Ceci est confirmé, messieurs les députés LREM, par votre vote de la loi, qui n’a pas tenu compte du fait que notre département se situe en zone détendue.

Messieurs, vous vous présentez comme des « députés de combat », mais sachez qu’il n’y a ni honneur ni gloire à affronter le logement social. Car ce sont les locataires dans leur ensemble que vous combattez !

Nous imaginons que vous allez prendre votre plus belle plume pour répondre. Vous allez, une fois de plus, détourner la réalité par de jolis arguments comme vous savez le faire.

En fait, il vous est plus facile de répondre par courrier que d’accepter les demandes de rendez-vous. Car vous avez parfaitement suivi le mot d’ordre de ne discuter avec personne sur ce sujet et vous avez refusé le débat. Quel courage !

Mais, messieurs les députés, souvenez-vous que les locataires, touchés de plein fouet par votre vote, assument pleinement leur colère !

C’est pour l’ensemble de ces raisons que l’Amicale des Locataires CNL de Montchanin se joint aux acteurs locaux – Locataires, Entreprises locales, Collectivités et Bailleurs – pour appeler le gouvernement à annuler ces mesures indignes et à engager une réelle concertation pour une politique du logement au service des habitants et des territoires dans une démarche responsable et durable, notamment pour les zones détendues.

Pour l’Amicale des Locataires CNL de Montchanin

Son Président

Jean François JANIAUD



                 Conception & Design : Desilog ©