8 visiteur(s) connectés.    4577126 articles vu                   

Trop peu de monde pour la journée nationale de la déportation.


 C'est malheureusement devant une modeste assistance regroupant moins d'une cinquantaine de personnes qu'a eu lieu dimanche en fin de matinée la cérémonie en hommage aux personnes déportées durant la seconde guerre mondiale.

Il est certain, que ce manque de considération pour le devoir de mémoire alors que de tous les coins de la planète la guerre gronde est assez préoccupante tout comme le manque de couverture médiatique.

Si on exclu les élus Montchaninois et des communes de SAINT LAURENT D'ANDENAY, SAINT EUSEBE et SAINT JULIEN SUR DHEUNE, les deux militaires de la communauté de brigade, les trois portes drapeaux et les quelques membres des associations patriotiques avec notamment la FNACA de SAINT EUSEBE, la présence de la population était à compter sur les doigts des deux mains.

La Batterie Fanfare d' ECUISSES et l'Harmonie Municipale ont respectivement assuré les sonneries et interprété l'hymne national et le chant des partisans.

Cette cérémonie a été de grande qualité et chargée d'émotion avec la présence de Jean JARLOT qui, malgré ses 93 ans a tenu à honorer la mémoire de ceux qui comme lui ont connu l'enfer des camps nazis..


En compagnie d'autres Montchaninois, mais aussi de son frère René,Jean JARLOT fut dénoncé pour fait de résistance et dans un premier temps arrêté le 7 mars 1944. Il sera incarcéré à CHALON SUR SAÔNE pour y être interrogé avant d'être dirigé sur le camp de COMPIEGNE. Il fut ensuite transféré à NEUENGAMME, puis au camp de SACHSENHAUSEN et enfin le camp de FALKENSEE où il séjourna du 2 juillet 1944 au 24 avril 1945.


C'est Annick, sa fille qui procéda à la lecture du message co signé par plusieurs associations patriotiques nationales.

Vous pouvez prendre connaissance de ce message en visionnant la vidéo jointe.

Pensez à le faire en passant par INTERNET EXPLORER.

Deux autres articles viendront compléter le compte rendu de cette cérémonie.









Jean JARLOT a tenu à être présent.

Annik a lu le message des associations patriotiques.



René et Jean JARLOT il y a 74 ans
                 Conception & Design : Desilog ©