5 visiteur(s) connectés.    4354054 articles vu                   

Conseil municipal : un leger coup de chaud....


  Après l'appel des présents et la désignation de Monsieur JEUNHOMME comme secrétaire de séance, le Maire invita l'assistance à se prononcer sur le Procès Verbal du conseil tenu le 27 février dernier qui, sans surprise fut approuvé.

 

 

 

 


 

Sur cette question et comme il le fait à chaque, fois le Maire avant le vote avait demandé si, quelqu'un avait des remarques à formuler. Personne ne s'étant manifesté, on passa donc au vote l'UAMC se prononçant contre.... J 'avoue ne pas avoir tout compris dans la mesure où il ne s'agissait pas d'approuver ce que le précédant conseil avait entériné, mais simplement sur la rédaction du PV de séance qui, je le rappelle n'avait même sur ces chaises là, donné lieu à aucune remarque....


Une MSP totalement occupée en juillet.

A l'occasion de l'application de l'article L 2122-22 c'est plutôt une excellent nouvelle qui fut communiquée puisque, la signature d'un bail avec l'hôtel dieu du Creusot permettra à 4 praticiens spécialistes en, UROLOGIE, CHIRURGIE DIGESTIVE, EMATHOLOGIE et DIABETHOLOGIE de consulter à raison de 2 ou 3 journées par semaine la location étant effectuée au prorata de l'occupation des locaux leur étant alloués. Un autre bail avec le Secours populaire est effectif depuis le 1er janvier dernier dans une ancienne salle de classe du groupe Jean DE LA FONTAINE. Le Maire en profite pour indiquer que l'ensemble des cabinets de la MSP seront occupés dès juillet prochain.


Le compte de gestion 2017 de la receveuse municipale.

L'ajointe aux finances indique que ce compte de gestion principal est conforme aux prévisions. Avec 3 063 343,44€ en recettes 2 452 108,18€ en dépenses, le budget d'investissement est excédentaire de 611 235, 26€.

Au chapitre fonctionnement, les recettes s'affichent à 5 899 151,37€ et les dépenses à

4 568 376,88€ et donc un solde positif de 440 774,49€. Viennent s'ajouter à ces résultats ceux de clôture de l'exercice 2016 (1 418 452 07€) soit un excédent global de fonctionnement de 1 859 126,56€.

En investissement, en fin d'exercice précédent, il avait été constaté un déficit de

192 774,94€ auquel il faut ajouter un excédent de 611 235,26€ d'où il résulte un excédent de 418 460,32€ auquel il convient d'y ajouter l'excédent de fonctionnement soit un total pour l'exercice 2017 de 2 277 586,88€.


Sur ce point, seule les 6 élus de l' UAMC s'abstiendront, tous les autres membres du conseil l'approuvant.

Le compte administratif 2017.

S'agissant des mêmes chiffres, il ne me semble pas utile d'y revenir l'adjointe précisant que le résultat est conforme à celui de la receveuse municipale. (NDLR :On s'en serait douté..)

Informé sur les « restes à réaliser «  2017, le conseil, consulté quant à l'affectation du résultat se prononça à nouveau favorablement exception faite des 2 composantes de l'opposition AMA et UAMC qui s'abstinrent.


Budget primitif 2018 : L'opposition monte au créneau.


Sans me lancer dans une énumération de chiffres rébarbative pour le lecteur, je me bornerai à indiquer que le budget primitif global pour l'année en cours s'équilibre à 9 550290,22€ dont 6946842,69€ consacrés à la section de fonctionnement et 2 603447,63€ pour celle de l'investissement.

Jusqu'ici, le calme avait prévalu l'ensemble du conseil écoutant « religieusement » l'énumération des sommes venant s'inscrire dans les différentes cases des chapitres du budget. Cela perdura durant l'éventail des investissements futurs développés par l'adjoint aux travaux et l'adjoint à la, petite enfance que je vous ferai partager lors d'une prochaine vidéo.

Ceci étant fait ou plutôt dit et la parole ayant été donné à qui voulait la prendre, l'élu de l'AMA après avoir dit « regretter de ne pas voter ce budget » interpella le Maire à propos des excédents d'exploitation des budgets successifs que pour schématiser je chiffre à 2 000 000€ chaque année. L'élu d'opposition regretta que ces sommes importantes « dorment plutôt que de profiter aux Montchaninois ». Exprimant le fruit d'un calcul qu'il avait fait, il indiqua que si, la municipalité faisait en sorte de maintenir à son niveau actuel l'imposition demandée aux contribuables qui, même si ses taux ne bougent pas, augmente de fait, puisque les bases augmentent cela ne coûterait « que 114000€ somme dérisoire par rapport aux excédents. »


Est ce la magie pascale ? Toujours est il que l' AMA reçu le soutien de Josiane GENEVOIS au nom de l' UAMC un rapprochement inédit à propos duquel le Maire ne se priva pas d'ironiser.


Ayant égratigné Paul, le Maire chercha à égratigner également Jacques en l’occurrence et sans jamais le nommer cminfos qui, il y a maintenant plusieurs mois, avait écrit non seulement qu'à la fin de l'emprunt couvrant la construction de la MSP il aurait 104 ans, ce qui était les propos rapportés d'un ancien de ses adjoints. Puis il s' auto congratula pour avoir, concernant la MSP obtenu environ 900 000€ de subventions « même en n'étant pas de bonne heure sur le quai du TGV... » A ce propos, en citant le chiffre brut plutôt que le pourcentage cela le met à l'abri d'une comparaison avec son prédécesseur. J'ajoute qu'il est dommage qu'il ait jeté dans l'oubli le fond de compensation de la TVA qu'il avait annoncé bien que la loi dise le contraire ce que j'avais précisé, loi qui devait, avait il dit, être contournée par la notion de désert médical touchant à la région de MONTCHANIN avec en sus, une intervention de Christophe SIRUGUE alors Ministre. Mais çà, c'était avant la débâcle...



Puis et chiffres à l'appui, citant des excédents identiques il posa à son tour une question à ses interlocuteurs : «  Comment çà se passait il lorsque vous étiez à la tête de la municipalité ? »

Vous pouvez suivre cet échange en visionnant la vidéo à la condition de passer par Internet Explorer.


Ce second volet sera suivi par deux autres, avec en particulier une vidéo concernant les adjoints aux travaux et à la petite enfance présentant les travaux et investissement prévus dans l'exercice.





                 Conception & Design : Desilog ©