10 visiteur(s) connectés.    4759430 articles vu                   

UAMC : "La MSP ce fut toujours oui! le parc photovoltaïque, ce sera toujours non!"


 

Dans le « premier volet » de mon compte rendu de l'Assemblée générale de l'UAMC, vous avez pu entendre ce que Madame GENEVOIS sa Présidente avait à dire sur les dossiers de l'école Jean DE LA FONTAINE définitivement fermée, le projet de parc photovoltaïque et une grande partie de son propos concernant la rue de MÂCON. La suite prit une tournure beaucoup plus politique.

Je vous avais « laissé » lorsque l'élue d'opposition indiquait que l'UAMC avait été interpellée par des riverains qui se plaignaient d'avoir sollicité le Maire à plusieurs reprises concernant divers problèmes sans jamais recevoir de réponse.

Après une réunion organisée par l'association avec ces riverains, Josiane GENEVOIS interroge le Maire lors d'un Conseil municipal la semaine suivante et, miracle elle s'entend répondre que la CUCM vient de voter un budget de 175 000€ qui permettra de réaliser des travaux d'assainissement ce qui fut fait. Concernant la pose de chicanes destinées à ralentir les vitesses de circulation, seuls 450 mètres en ont été pourvus en dépit du mécontentement des habitants du quartier exprimé lors d'une réunion avec les techniciens de la CUCM et les élus.

L'UAMC prêche pour une étude globale d'urbanisme le Maire s'en servant pour prétendre que les travaux en sont ainsi retardés.....


Jamais opposée à la MSP.

« Embrayant » aussitôt sur la MSP, Josiane GENEVOIS déplora son ouverture qu'elle juge illégale les travaux n'étant pas terminés. Poursuivant, elle fustigea la cohabitation forcée entre les professionnels de santé et ceux du bâtiment. Par manque d'information en provenance du Maire, elle ne s'attarda pas sur la présentation des baux liant les professionnels de santé à la commune sans plus de détail.

Puis, plus agressive : « Comme à son habitude, pour le Maire, poser des questions sur la MSP équivaut dans son esprit fatigué à être contre la MSP. » en dépit du fait que dès le 2 avril 2009 l' UAMC avait organisé une réunion publique en présence des Docteurs CHAPUIS et MATHIS « et que bien qu'ayant été invités, la Maire et ses Adjoints avaient brillé par leur absence. »

« La démocratie participative si chère à Monsieur VERNOCHET, un homme de gauche est une fois de plus bafouée ».

Puis, elle réaffirme haut et fort que les élus de son groupe d'opposition n'ont jamais été contre l'implantation d'une MSP à MONTCHANIN, et elle en veut pour preuve :  « de plus, notre programme pour les élections municipales de 2014 proposait un beau projet de MSP en centre ville. Comment dans ces conditions pourrions nous être opposés à cette nécessaire MSP? »


Un rapports financier à la vitesse du son.

Succédant à sa Présidente, Elise AMADO, présenta en un temps record les comptes de l'association dont on peut déduire qu'elle est financièrement saine.


Petits retours et gros futur.

Josiane GENEVOIS reprit ensuite le micro afin de revenir sur les activités de l'année écoulée qui ont été couronnées de succès même si, avec 25 personnes le voyage à BEAUNE et CITEAUX a un peu été boudé. Ce ne fut pas le cas pour la marche aux BUZOTS le 1er octobre et l'apéritif dînatoire à SAINT EUSEBE le 16 décembre qui tous deux attirèrent 40 personnes.

Et 2018 ?

Cette année sera bien entendu dominée par la visite du Château de VERSAILLES le 6 juin prochain, un voyage « clé en mains » tant il est vrai que rien n'est oublié.

Après un départ à 4 h 30 précise en car de luxe, à l'arrivée au château, la matinée sera consacrée à une visite guidée des appartements du Roi Louis XIV. Direction ensuite les jardins signés LE NÔTRE jusqu'au grand canal. Vers midi, repas dans les écuries du Château aménagées en restaurant ou sera servit un menu « plat, dessert, café, boissons. » Par la suite, les voyageurs embarqueront dans un petit train qui les emmènera au petit et grand Trianon qui fut la résidence de Napoléon 1er. Le retour au château se fera également en train et le départ pour rejoindre MONTCHANIN est prévu à 17 heures.


En dehors de ce qui sera le point d'orgue de l'année, les manifestations ne manqueront pas au retour des vacances.

Le 9 septembre la marche annuelle aura pour cadre la région de MONT SAINT VINCENT avec naturellement un arrêt gastronomique dans un restaurant encore à définir.

En octobre, il est envisagé une sortie au lac Léman dont les modalités restent à définir.

Début décembre, retour à SAINT EUSEBE pour « l'apéro dînatoire ».

Ceci étant dit, Josiane GENEVOIS lance un appel à idées...Mais elle insiste aussi sur la nécessité de faire émerger l' UAMC avec un engagement de développer l'intérêt général des Montchaninois. Dans ce but, elle s'appuie sur une solide équipe à qui elle adressa tous ses remerciements.


Concernant la parc photovoltaïque le principe de précautions

La parole ayant été donnée au public, la parc de panneaux photovoltaïques revint sur la sellette.
La Présidente ironisa sur le fait que l'actuelle majorité appuyée par l'élu de l'AMA puisse prétendre que ce parc va attirer les touristes, mais aborda bien plus gravement l'aspect technique et environnemental. « Il y aurait en quelque sorte, une sorte de frontière séparant les déchets ménagers supposés être enfouis dans une parcelle de 6000M2 du rets de la décharge. Mais, comme jamais il n'a pu être déterminé où avaient été enterrés des fûts de déchets industriels dangereux, ne court on pas le risque se creuser une ou plusieurs tranchées sans aucun risque de déterrer et ouvrir des fûts ? Notre position est claire, nous sommes opposés à ce parc par le principe de précautions.  Bien que les rejets de lixiviats soient moindre que ce qu'ils ont été, cette décharge est toujours active. Nous ne comprenons pas que le Président de l'ADEM Montchaninoise et son représentant au Conseil Municipal y soient favorables.»

« Et puis, halte au chantage ! M. le Maire dispose au sein de son Conseil Municipal d'une large majorité (22 voix = 1 voix du représentant de l'ADEM locale) pour faire adopter cette décision. Il a retiré cette question de l'ordre du jour du Conseil car il veut l'unanimité. »


Rien à gagner !

Autre question de la salle, l'impact sur le prix de l'électricité. Et cette fois c'est Marc MARTIN qui prit la parole : « Nous n'aurons rien à y gagner ! Il faudra tirer une ligne de 50 000 volts en direction de la station EDF avec une sous station sur le site Henri Paul. En dehors de l'aspect environnemental, le projet est mal ficelé. Il va falloir creuser de nouvelles tranchées au lieu de par exemple profiter de celles cresuer rue de MÂCON. Et puis, que se passera t il ensuite, si l'entreprise chargée de l'installation et la maintenance dépose le bilan ? »

Enfin, plus qu'une question, une invitation émise depuis la salle par Christian POLETTE habitant le quartier de la gare et qui assiste autant qu'il le peut aux Conseils Municipaux : «  Allez assister aux Conseils, constater le vocabulaire employé par les élus majoritaires dès qu'on est pas d'accord avec eux. C'est très, vraiment très bas....faites le savoir.... »

Comme chaque année, les discutions se poursuivirent en dégustant un échantillonnage de beignets confectionnés par des adhérentes accompagné d'un clin d' oeil à la NORMANDIE.


NDLR : Si le projet de parc photovoltaïque aboutit, qui prendra la responsabilité des premiers coups de pelle ? Quel conducteur d'engin prendra le volant en toute sérénité et sans craindre de sortir du sol des produits pouvant s'avérer dangereux pour la santé des riverains ? Qui, actuellement peut ou ne peut dire ce qui se trouve en dessous d'environ les 50 cms de la couche de terre végétale ?











Marc MARTIN est intervenu sur le parc photovoltaïque.

Elise AMADO un rapport fiancier hyper rapide.
                 Conception & Design : Desilog ©