2 visiteur(s) connectés.    4463871 articles vu                   

Les jardiniers amateurs ont découvert les réseaux HARTMANN.


 Malgré une météo n'engageant pas à mettre le nez dehors et un programme télé riche en sports, l'atelier organisé ce samedi à leur jardin conservatoire de l'espace tuilerie par l'association des Jardiniers locaux a remporté un véritable succès.

A n'en pas douter, un sentiment de curiosité a conduit un nombre conséquent de membres et s'agissant de courants telluriques s' avérant bénéfiques pour les jardins, cette animation était quelque chose de très nouveau par rapport aux ateliers habituels.

Co-animé par messieurs MONTCHARMON, DUPART et MARAGNOLI, cet atelier a abordé un sujet, pour la plupart, totalement inconnu, celui des réseaux telluriques entourant l'intégralité de notre planète. C'est un peu comme si, à l'image des boules de graisse pour oiseaux, notre Terre était à l'intérieur d'un filet avec une certaine taille de mailles.

Qui dit mailles dit croisements de « fils » et ce sont ces intersections que l'on appelle des « nœuds » qui dans les réseaux HARTMANN intéressent les jardiniers. Elles sont en effet néfastes notamment pour les plantations arboricoles et il convient donc de les éviter.

D'accord ! Mais comment les détecter ?

Là sont intervenus les animateurs de cet atelier qui, ont aussitôt démontré que tout un chacun pouvait le faire à la condition de disposer d'un matériel que l'on rencontre avant tout chez les sourciers, deux baguettes en cuivre ou laiton. Ensuite, même en tenant fermement ces baguettes, elles s'entre ouvrent pour se mettre à 180° lorsque l'on est au dessus d'un « nœud », un endroit où il est préférable de ne pas planter. D'ailleurs, les intervenants ont eu matière à démontrer l'exactitude de leurs affirmations, puisque dans ce jardin il y a quelques années ont été planté en même temps deux pruniers dont l'un a eu une croissance normale alors que l'autre, planté sur un « nœuds » végète.

Chacun a pu s'initier à ce type de recherche et comme concernant les sourciers si beaucoup ont eu la satisfaction de voir les baguettes s'ouvrir d'autres comme par exemple Bruno PETIT n'ont pas connu la réussite.

A n'en pas douter, et à quelques semaines maintenant des périodes de plantations, beaucoup dans leur jardin mettront en pratique les réseaux HERMANN et dans les mois qui suivront, il ne manqueront pas d'en tirer et d'en partager les conclusions.

Je rappelle que l'association dispose désormais d'un site web que vous pouvez consulter à l'adresse :  https://jardiniersmontchan.wixsite.com/monsite




Le principe des réseaux HARTMANN.

Démonstrations...

NOËL : Un rire tellurique...

Eh! Monsieur JOLIVOT....

....on ne copie pas....





Et lorsque les baguettes se croisent, çà signifie quoi ?

Une assistance très attentive.
                 Conception & Design : Desilog ©