6 visiteur(s) connectés.    4717276 articles vu                   

Le Stade avec le bonus contre POUGUES LA CHARITE 27 à 3.


 

A l'évidence l'indigestion contracté par les Nivernais à l'issue du match « aller » n'était pas totalement guérie lorsque les deux équipes se lancèrent dans la rencontre. Coup d' envoie de 3 mètres provoquant immanquablement une mêlée au centre du terrain au profit de l'équipe locale , une longue séance de « bourre pif » une fois le ballon sorti, les joueurs visiteurs s'ils avaient voulu impressionner leur adversaire ne s'y seraient pas pris autrement.

Une fois les cartons jaunes distribués, le match pu reprendre et l'équipe Montchaninoise connu un quart d'heure aussi improductif que les occasions qu'ils se créèrent. Par deux fois en simplement 3 minutes les attaques menées coté gauche échouèrent par un en avant lors de la dernière passe alors que l'essai s'offrait à quelques mètres de l'en but visiteur.

Pas de quoi vraiment dérouter ces derniers qui, par une échappée de leur N°9 sur 80 mètres mit à l'épreuve la défense locale qui arrêta l'offensive alors qu'elle avait déjà largement pénétré dans les 22 mètres Stadistes.

A ce moment du match ce sont surtout les en avants, les balles perdues ou rendues à l'adversaire qui meublèrent un match où l'ennui couvait. Après des groupés pénétrants insuffisamment structurés pour être efficaces, le Stade marqua le 1er de ses 4 essais en grappillant une balle à simplement quelques centimètre de l'en but visiteur. On en était à la fin du 1er quart d'heure le score ne grossira légèrement par une pénalité qu'à l'approche de la pause sifflée sur la marque de 8 à 0.

La seconde période sera beaucoup plus favorable et ce, dès la reprise avec un second essai (41) qui sera suivi d'un troisième 6 minutes plus tard . S'en suivra, une très longue période de disette, plus d'une demi heure avant que les Stadistes plantent une dernière banderille durant les arrêts de jeu et s'imposent au final 27 à 3.



                 Conception & Design : Desilog ©