9 visiteur(s) connectés.    4835000 articles vu                   

Les puces de Bourgogne ouvrent dimanche une période très festive.


 

Les fêtes de fin d'année et début d'année prochaine arrivent à grands pas avec entre autres « joyeusetés » les inévitables abus gastronomiques, arrosés ou non. Consciente de la gêne gastrique encourue, la direction du « Mont'ch » considère qu'afin de franchir sans dommage ces futures épreuves (!!!) il convenait d'organiser des séances d'entraînement aussi festives que gastronomiques pour, que dans 2 mois les organismes soient d'attaque....

Tout débutera dès dimanche avec l'édition de novembre des Puces de Bourgogne qui s'installeront au Bois-Bretoux. Si, au plan des offres, il paraît peu probable que les dames puissent y trouver le bikini qu'elles auront cherché tout l'été, les messieurs ont de bonnes chances de pouvoir puiser dans un large choix d'outillage et d'acquérir le matériel nécessaire en automne pour nettoyer et entretenir le jardin.

Mais à l'approche des fêtes, il est important de penser aux inévitables cadeaux et de ce point de vue, de nombreux « coups de cœur » s'offriront aux regards. Objets utilitaires ou simplement décoratifs, pièces pouvant permettre de débuter ou de compléter une collection, il n'y aura qu'à se servir après avoir tout de même ouvert sa bourse.

Mais cette nouvelle édition, ne sera pas qu'une confrontation toute amicale entre vendeurs et acheteurs. En effet, le point de rencontre que sera la chaudière installée devant l'entrée rue de la paix où le public pourra assister à la fabrication de boudin à l'ancienne, à consommer ou à emporter mobilisera l'attention des amateurs avertis et sans doute plus encore de celles et ceux qui ne savaient même pas de « quoi y 'en r'tournait » parmi lesquels sans doute certains qui pensaient que le boudin était directement produit par le cochon....

Certes, il y aura ce point de rencontre mais pas que, puisque plusieurs artistes iront eux aussi au devant des visiteurs mais bien sur aussi des exposants. Citons JAFON DE LACOB peut être un lointain descendant du Maître des cuvettes de WC qui aurait mal tourné et dont René précise que c'est un musicien œuvrant dans la variété, le blues et la....déconnade....Ça situe l'ambiance...

Les amoureux du musette et non pas de la musette que les ouvriers de chez SCHNEIDER et les mineurs accrochaient à leur épaule, seront comblés avec la prestation de Monsieur MAMOUTH et du TONTON DU MUSETTE autres animateurs de la journée.

Ce sont donc des Puces, très festives qui constitueront ce tout premier entraînement, le second ayant lieu deux jours plus tard ce qui fera l'objet d'un futur article. Prendre la direction du Bois-Bretoux dimanche prochain, ce n'est pas une contrainte mais un devoir.



                 Conception & Design : Desilog ©