5 visiteur(s) connectés.    4831672 articles vu                   

La lettre du Maire: Un concentré d'inexactitudes, de non-dits, d'erreurs et de coups en dessous de la ceinture....
cminfos rappelle quelques vérités...

 

Si, par le fait que textes, photos et interviews sont les ingrédients habituels des médias , on est en droit d'assimiler « la lettre du Maire » à ceux-ci. Ce faisant, il vient de nous faire vivre un grand moment de journalisme en affirmant « qu'il répond à toutes vos questions sur la Maison de Santé » en s'auto interviewant ce qui, bien entendu le met à l'abri des questions qui fâchent.....



Ce que l'on apprend,


Après avoir systématiquement refusé de répondre aux questions de l'opposition venues principalement de l'UAMC lors des conseils municipaux, le Maire se lâche. On connaît, enfin plutôt presque, qui emménagera dans ce qu'on peut déjà baptiser «la clinique VERNOCHET». Il nous dit qu'actuellement 5 généralistes ont donné leur accord. Comme actuellement 4 praticiens sont installés au centre Laënnec et un à ECUISSES, dans la mesure où le 5ème Médecin de MONTCHANIN a fait savoir qu'il n'irait pas à la MSP, il n'y a donc « rien de nouveau sous le soleil » et que pour l'heure, 3 « box »seront inhabités, donc demeurent à pourvoir. En réalité 6 si on prend en compte le fait que trois sont proches de la retraite.

Et cela, je l'avais écrit il y a déjà plus de 6 mois mais le Maire n'en dit mot et c'est cminfos qui n'a jamais rien à dire...

Tout le monde bien évidemment et je m'y associe souhaite qu'au final, tout soit occupé ne serait-ce, que suivant les engagements pris, le contribuable n'aura ainsi pas à (re)mettre durant 1 an la main à la poche pour payer les M2 vides. Après lors de divers Conseils Municipaux avoir affirmé que tout était complet, le Maire se veut beaucoup plus prudent : « Si, au final, on a 6 généralistes et 2 autres professionnels, on ne fera pas la fine bouche pour autant... » JYV ne place pas  la barre bien haute puisque c'est le nombre actuel. En cela,il effectue un virage à 180° qu'il appelle du pragmatisme....Un pragmatisme tardif. Puis, il associe l'un des Médecins locaux impliqué dans le projet, à son optimisme avoué de voir arriver de nouveaux postulants. Ainsi, au cas où il n'y en aurait pas, il pourrait s’exonérer de toute responsabilité n'étant pas lui du milieu médical. Et, en politique,  affirmer que demain on rasera gratis, est toujours porteur. Par contre,si aucun praticien ne se manifeste, on pourra toujours mettre en place une « cellule psychologique », afin d'aider à « avaler la pilule » puisque, il est dit qu'il y aura un psychologue. Et puis, une telle cellule sera la bienvenue pour les employés de SOTRALEM restant aujourd'hui sur le carreau comme ceux de SYCASEL hier, malgré les supposées interventions du sous ministre SIRUGUE.

Les 50 créations d' emplois évoquées dans le bulletin municipal en début d'année, sont devenues : « ce sont 45 personnes qui vont travailler à la maison de santé.... » .Sans doute qu'il vient de se rendre compte que la plupart des futurs occupants viendraient avec leur personnel actuel. De ce fait, quasiment aucune création d'emplois. Et çà aussi je l'avais déjà écrit depuis des semaines mais il ne pouvait le savoir puisqu'il ne se connecte jamais sur ce site...


Coté finances.


Ensuite, il ouvre le volet financier en affirmant que son choix de garder la maîtrise publique municipale est bien le meilleur. Si on en juge, par les réparations des fuites notamment à la salle omnisports, les travaux engagés sur le parking « CURIE-PASTEUR » bons à refaire ( voir CR du dernier conseil municipal ) et l'enfouissement du 3ème container à ordures près du bureau de poste, se faisant attendre depuis fin avril, la maîtrise publique municipale fonctionne à plein régime....

Après avoir indiqué que la future bâtisse fera environ 1600 m2 il ajoute que pour mener à bien le projet il a été nécessaire de contracter un emprunt de 2.950.000€ auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations au taux de 1,5% courant sur 40 ans.

Se voulant rassurant, il ajoute que les annuités de remboursements s’élèveront à environ 130.000€ mais seront entièrement couvertes par le produit des locations comprenez par là que le contribuable ne sera pas sollicité. Ah bon !

Essayant, moi aussi d'être pragmatique, je vous propose un petit calcul. Pas de panique c'est du niveau « certif » donc à la porté de tous, tout au moins je le pensais...

On sait que le tarif de location a été négocié avec les médecins à 6,98€ + 3,34€ = 10,32€ le m2.

Si on divise 130.000€ par 10,32€, on obtient 1260m2.

Question : qui paye pour les 340m2 restant ?

Concernant l'emprunt et sans y ajouter le coût d'une éventuelle assurance le calcul d'un tel prêt sur 40 ans, génère 630441€ d'intérêts soit 15761€ par an.

Au plan financier JYV justifie ses choix en affirmant qu'ils sont les meilleurs, mais plutôt qu'expliquer l'incohérence pré-citée il préfère taper sur les autres. Il cible particulièrement Alain PHILIBERT le Maire de SAINT VALLIER même s'il ne le dit pas, évidemment un incapable à ses yeux coupable de m'avoir, je précise à nouveau que c'était à ma demande, accordé un entretien. Il omet de dire qu'en catimini il s'était rendu sur le chantier de la MSP de cette ville où il aurait été vu, peut être pour y trouver une source d'inspiration...Il cite des ratios au m2 lui étant évidement très favorables sans préciser qu'à SAINT VALLIER, le contribuable n'a non seulement rien payé et ne payera rien à l'avenir la commune ayant en outre vendu 85000€ un terrain à la SEMCODA. Lui pense avoir fait mieux en ayant du en acheter deux après en avoir cédé un appartenant à la ville à COOP HABITAT BOURGOGNE, une formule sans doute le coup de patte de l'artiste.... Il se félicite que la CUCM exécutera les abords, passant sous silence que la même prestation a été refusée à SAINT VALLIER sous quel prétexte sinon qu'Alain PHILIBERT ne fait à l'évidence pas parti des « copains » ce qui a évidement un impact sur le ratio. N'allez surtout pas vous imaginer que ce refus est consécutif au fait que le « coco » a pris le scalp de Jean-Claude LAGRANGE estampillé PS et vice président de la CUCM, lors des dernières départementales.... Il ose même ajouter :"Je n'irais pas me vanter de quoi que ce soit sur un blog à SAINT VALLIER" Là, il est parfaitement audible car il n'a, vous l'aurez compris vraiment aucune raison de se vanter. Et j'ajoute qu'aucun blog, même à SAINT VALLIER ne le lui demande...

Mais que les futurs locataires se rassurent. JYV qui a remis au privé, les transports scolaires, le nettoyage des espaces publics comme l'étaient la restauration scolaire et à la Roseraie redécouvre les vertus de la municipalisation d'un secteur médical autrement pointu . Il justifie son choix en prétextant qu'il l'a fait notamment afin que les professionnels de santé aient toujours un interlocuteur face à eux. Ainsi, il n'est pas exclu qu'à la future MSP Montchaninoise si un joint de robinet est à changer, qu'une fuite en toiture ou ailleurs se déclare, que le crépis s'effrite, que les huisseries peinent à s'ouvrir et se fermer, où simplement qu'un fusible « grille », il verront arriver Jean-Yves VERNOCHET en « bleus de chauffe » casque vissé sur le crâne et caisse à outils à la main pour réparer...

Ensuite, il s'insurge sur le fait que plusieurs communes ont obtenu la « récupération de la TVA » arguant qu'elles se sont appuyées sur des chiffres anciens concernant la densité médicale. En ce sens il omet un léger détail

Que dit le Code Général des Collectivités Territoriales ?


Les articles L. 1615-1 à L.1615-13 et R.1615-1 à D.1615-7 du CGCT et je ne doute pas qu'avant de se lancer dans ce projet, en Maire responsable gérant comme il le prétend « en bon père de famille » il a évidemment lu la loi. Pas sur....Mais que dit elle ?


.« Sont exclus du FCTVA, les opérations réalisées par une collectivité sur un bien mis à la disposition d'un tiers non éligible acquittant un loyer en contrepartie de son usage ou mis à disposition exclusive d'une association »....


Sans doute un autre problème de lunettes... Vous l'aurez compris, rien n'est gagné et l'accord de l'état, prenant la loi à contre-pied pour reverser à la ville les quelques 600 000€ de TVA, ne peut être qu'une affaire de copinage. Amusant puisque c'est ce copinage qu'il reproche à son prédécesseur qui, lui ne réalisait qu'après avoir obtenu un minimum de 70% de subventions. Mais, au chapitre des copinages, il devrait se souvenir de l'actuel escalier de l'Hôtel de Ville financé par la dotation parlementaire du député de Saône et Loire Pierre JOXE alors Président PS de l'Assemblée Nationale caressant l'espoir que cet escalier à la vue de tous sauverait la Mairie en faisant oublier la décharge.... Concernant la MSP, JYV indique qu'il a écrit aux plus hautes autorités de l'état ce qui le singularise de Pierre CORNELOUP qui lui, n'hésitait pas à prendre rendez-vous et aller les voir...Espérant bien entendu qu'en période pré-électorale ces lettres aboutissent il me vient tout de même à l'esprit les incontestables succès obtenu par le Maire ces dernières années démontrant que sa voix porte loin et que ses courriers arrivent et sont lus et font leur effet.

Au plan des entreprises, SYCASEL définitivement fermé à MONTCHANIN, plus récemment SOTRALEM « bouclée » elle aussi et pour laquelle selon lui (FR3) le sous ministre SIRUGUE « était un formidable atout » . Disparition de l'antenne fiscale transférée à MONTCENIS, mise sous tutelle du bureau de poste dépendant désormais du CREUSOT, quasi fermeture du guichet de la gare TER avec seulement 11 h 15 d'ouverture par semaine et une totale fermeture les samedis, dimanches et jours fériés, fermeture définitive du guichet gare TGV qui plus est peu après les travaux de réhabilitation des parkings par la CUCM. Une récente fermeture de classe à Jean DE LA FONTAINE et cerise sur la gâteau qui marquera de façon indélébile cette seconde mandature, disparition du Canton de MONTCHANIN au profit de BLANZY avec, on est prié de garder son sérieux, ses deux représentants venant de l'ancien Canton.Tous ces succès viennent sans aucun doute « remettre d'équerre » « ceux qui me traitent de timoré ». On frémit s'il l'était.....

En fait, dans cette lettre n'étant en fait qu'un salmigondis d'auto satisfactions, tout le monde à tord sauf lui. Et si j'adapte une expression de COLUCHE que dit-il,il affectionne «il y en a même qui ont plus tord que les autres»...

Sa cible préférée son prédécesseur Pierre CORNELOUP dont il a du assumer l'héritage. Par exemple, les courts couverts de tennis, le terrain synthétique, évidemment l'espace tuilerie mais aussi la maternelle Charles PERRAULT dont il n'eut en grandes pompes, qu'à assurer l'inauguration en refusant une intervention de son prédécesseur initiateur du chantier comme MITERRAND l'avait fait pour GISCARD et le TGV. On prend les exemples que l'on mérite.

Pierre CORNELOUP il est vrai, avait reçu de Pierre FOREST « mon père en politique » confiait JYV lors de son discours d'investiture, un héritage d'un tout autre calibre puisque faisant connaître sinon reconnaître MONTCHANIN à l'internationale, LA DECHARGE CONTRÔLEE, qu'en fait Pierre FOREST ne contrôla jamais...et dont, depuis 40 ans, durée identique au prêt pour la MSP, la maintenance chaque année coûte à vous et moi, 600 000€ somme également identique au montant de la TVA en principe non récupérable pour la MSP. Décidément la gauche Montchaninoise aime cultiver les symboles....

A-t-on jamais vu une lettre ne comportant que des questions «téléphonées» et leurs réponses l'étant tout autant?

Vous l'aurez compris, plus qu'un courrier , la soi-disant « missive » est un outil de propagande pour indiquer que la seule solution qui vaille est celle ayant trouvé ses origines au 101 avenue de la République.


Si, Jean-Yves VERNOCHET évoque les MSP de BLANZY, SANVIGNES, SAINT VALLIER et CIRY LE NOBLE ayant opté pour confier leur projet à une société d'économie mixte, il ne pipe mot sur son ami MARTY, Maire PS du CREUSOT et Président de la CUCM qui a choisi la même formule. En étant incapable de citer une seule ville ayant fait le même choix que lui, non seulement il met en exergue la justesse des Mairies ayant choisi l'autre solution mais il exprime implicitement sa solitude dans ce domaine.

Me concernant, j'administre non pas un blog trouvé gratuitement sur internet, mais un site fabriqué sur mesure par un informaticien d' ECUISSES et pour lequel, à l'image de MONTCHANIN qui devra sans doute le faire,j'ai payé la TVA. Cela garantit mon indépendance et ne me rapporte rien ce qui, pour celui qui cumule chaque mois plusieurs bulletins de salaires, au minimum 3, doit paraître totalement incompréhensible. Cela ne l'exonère pas d'avoir du respect sinon pour moi, mais pour le travail du concepteur du site.En outre, comment, sans rire, peut-il dire que «  sur un blog, on peut faire répondre qui on veut comme on veut...?» alors qu'en se posant les questions et donnant les réponses, c'est ce qu'il fait dans cette publication. Sans doute a-t-il pensé que si cminfos « menait » son interview cà n'aurait pas été la même musique. Pas timoré le Maire? pas téméraire non plus....

Enfin, reprenant une des expressions que j'ai notamment employé plusieurs fois concernant le Stade Montchaninois version 2015/2016, preuve s'il en est qu'il peut avoir de bonnes lectures, il affirme « C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens !» on doit comprendre que les musiciens sont JYV et sa majorité. Terme plutôt mal choisi lorsque l'on connaît la façon détournée d'employer ce nom . Souvent, au lieu de musiciens, on dit des « charlots »..... et il omet d'ajouter que le bal durera 40 ans....

 Je ne saurais conclure, sans mettre à l'honneur les « portes-flingues » qui ont assuré la distribution de cette revue tragi-comique, les conseillers municipaux qui ne disent jamais rien lors des Conseils, mais qui, pour une fois se sont montrés, le but étant entre autre  « de me tailler des croupières ». Mais eux, n'ont toujours rien à dire et probablement toujours rien compris...


Le 14 novembre 2016 à 15 h 20.


Hervé MICHALCZAK.


Lors de mon premier article, j'ai mis en doute la paternité de cette plaquette en prétendant que JYV a recouru à, ce qui dans le milieu littéraire s'appelle un « nègre » et plus certainement une « négresse ». C'est un terme évidement non raciste employé lorsque l'on publie sous son nom un document écrit par un (une) autre. Si, on me démontre que je me suis trompé, je m'engage immédiatement à le ou la blanchir...

H.M




                 Conception & Design : Desilog ©