4 visiteur(s) connectés.    4833109 articles vu                   

Avant dernière édition de l'année des Puces de Bourgogne.
ce sera dimanche au Bois Bretoux.

 La fin de l'année est proche puisque dimanche les Puces de Bourgogne du Sud en seront à leur avant dernière édition 2016. Que faut il attendre ? Tout sera fonction de la météo et, ce sera tout bon ou tout mauvais, le suspense demeure.

Mais cette question ne concerne que la venue des exposants et par voie de conséquence du public car, concernant le plat du jour, c'est certain, ce sera du tout bon et du fait maison puisque s'agissant de boudin, dont la fabrication sera faite en extérieur sous le regard de tous.

Il sera donc inutile d'appeler les scientifiques à la rescousse, point ne sera besoin de cornue ou de « becbunzen », pour être certain qu'on aura à faire à du boudin bio assaisonné dans la tradition des campagnes les jours où on « tuait le cochon ». La marmite fumante assurera une pré cuisson adéquate pour qu'ensuite les « cuistots » du « Mont'ch » en tirent le meilleur parti.

Si, naturellement, l'aspect gastronomique tient toujours une place importante aux Puces de Bourgogne, on s'y rend avant tout afin de « faire des affaires » que l'on soit d'un coté ou de l'autre des étalages. Et les dites affaires ne sont pas forcément proportionnelles aux nombre d'exposants.Il n'est pas rare en effet que l'objet recherché et convoité depuis « des lustres » soit là où on ne l'attendait pas. La prudence commande donc quelque soit le temps de prendre la direction du Bois Bretoux avec, s'il le faut, imper, manteau et parapluie, sans oublier le porte monnaie élément nécessaire pour faire de « bonnes Puces ».




                 Conception & Design : Desilog ©