6 visiteur(s) connectés.    4839571 articles vu                   

Dimanche, les Puces de Bourgogne seront à nouveau à l'ombre...


 

A en croire ceux qui nous gouvernent, on serait donc plus en sécurité à MONTCHANIN qu'à LILLE. C'est en gros ce que l'on peut penser puisque, si la braderie de LILLE a été annulée, les puces de Bourgogne du Sud elles, auront bien lieu. Bon ! mis à part si quelqu'un glisse et tombe dans l'eau tout doit donc bien se passer....

Plus sérieusement, c'est donc à la base de loisirs le long de l'étang de la muette, que René et Carlos convoquent exposants et visiteurs pour comme chaque année à la même époque rendre hommage à la grande soeur Lilloise, bien que cette année, les deux "compères" n'y soient donc pas allés. Mais, bien que la surface de l'événement n'a rien de comparable, en dehors des tractations commerciales entre exposants et acheteurs les "moules frites" rappelleront la braderie remontant à la nuit des temps, même si, au 11ème siècle, rien ne démontre que les moules étaient consommées comme aujourd'hui. Quant aux frites, c'est simple, la pomme de terre était alors inconnue...

Mais revenons au 21ème siècle car cette édition de septembre est appelées à une belle réussite tant il est démontré que la fraicheur et l'ombre de ce coté de l'étang attirent vendeurs et visiteurs. Alors avec les moules en plus.....

Bien sur, même si cet aspect gastronomique à son importance et que le tas de coquille est promis à une belle altitude, c'est tout de même le commerce qui est la raison d'être des puces chaque mois. Mais le commerce bon enfant, souvent amical et où de part et d'autre des étalages on ne se fige pas sur une étiquette. Ici, on regarde, on demande les prix, bien souvent on discute afin de trouver un compromis qui satisfait le deux parties et les affaires sont "empactées"...

"Que risque donc de trouver les visiteurs ?" Ce serait beaucoup plus rapide de poser une question un peu opposée : "qu'est ce qu'ils risque de ne pas trouver ?" Du neuf, de l'alimentaire strictement interdits et, en dehors de çà, comme chaque mois, il y aura de tout. Enfin sans doute un peu plus car avec cet hommage à LILLE, l'organisation invite les uns et les autres à proposer des objets faisant partie du "patrimoine local". Je pense par exemple à des sujets , des tuiles décorées ou toutes autres choses qui auraient été fabriquées à la Tuilerie. Ou encore des objets en bois sortis tout droit du modelage ou coulées à la fonderie...Des "raillotes" comme les conscrits en faisaient tourner lorsqu'ils "couraient la poule" ou des fourches de lance pierres coulées à Henri Paul....

Tout est donc réuni pour que l'événement connaisse un franc succès y compris dès 9 heures le matin avec les habitués du bol de tripes qui ne manqueront pas d'assouvir leur gourmandise.




                 Conception & Design : Desilog ©