9 visiteur(s) connectés.    4831628 articles vu                   

Il existe bien une autre méthode pour réaliser une maison de santé...
Alain PHILIBERT, le Maire de SAINT VALLIER dévoile la recette.

Vous vous souvenez sans doute de l'article paru sur ce site vous permettant de lire la lettre ouverte que Pierre CORNELOUP avait envoyé à Jean-Yves VERNOCHET concernant la future Maison de Santé Pluridisciplinaire, l'invitant à revoir sa copie pour choisir une formule moins onéreuse pour la commune et donc par conséquent pour les Montchaninois.

Afin d'être cohérent, je rappelle que le projet du Maire a nécessité un emprunt au montant respectable de 2.950.000€ financé sur 40 ans et une charge de TVA d'au moins 600.000 € laissée à la charge du contribuable.... Par ce courrier, l'ancien Maire invitait son successeur à s'inspirer de ce qui avait été réalisé à SAINT VALLIER ce qui devrait être également le cas au CREUSOT.

Si j'en crois Pierre CORNELOUP qui ne m'a pas confié la teneur de cette réponse, Jean-Yves VERNOCHET a ironisé sur le fait que son prédécesseur connu pour ses idées à droite prenait comme exemple « Oh my god ! » une municipalité Communiste oubliant au passage le choix identique de Monsieur MARTY au CREUSOT.

Il existerait donc une autre façon, plus économique pour le contribuable de mener à bien un tel projet ? Contacter Le Maire de SAINT VALLIER Alain PHILIBERT, cela me parut une évidence. De là à ce qu'il me reçoive ? J'avoue que son accord spontané me change singulièrement des habitudes municipales à MONTCHANIN....bien que les « Communistes » sont réputés parler « le couteau entre les dents »...Pas de quoi pourtant me montrer soucieux avec mes antécédents familiaux et comme OBELIX tombé dans le chaudron de potion magique, je devais être immunisé...

C'est ainsi, que nous nous sommes rencontrés ce lundi. Alain PHILIBERT est une personne affable, que l'on sent près de ses administrés. Il est un « Coco » à plein temps, dans ses aspects revendicatifs et sociaux en ne dissimulant pas sa fierté d'appartenir à ce qui fut un grand parti. En çà, Jean-Yves VERNOCHET est singulièrement différent. Lui est « Socialo » à temps partiel, dissident en 2008 le PS ayant choisi Jean-François JANIAUD, sous le coup donc d'une mesure disciplinaire mais accueillit à bras ouvert par ce même PS une fois élu, dès la première cession du Conseil Général. Et lui , s'engouffra dans cette porte ouverte bien qu' auparavant il ait dit qu'il siégerait chez les non-inscrits.....

Comme moi, après avoir visionné la vidéo, vous percevrez l'enthousiasme du Maire de SAINT VALLIER concernant la bonne fin d'un projet n'ayant mis que 2 ans et demi pour être mené à bien entre 2012 et début 2015. Initialement, Monsieur PHILIBERT en tant que Conseiller Général avait été sollicité par le Préfet pour un « appel à projet » ce qui coïncidait avec la demande fin 2011 d'un « Kiné » de MONTCEAU l'ayant sollicité pour créer une MSP. De là naquit l'idée, la suite étant cet esthétique bâtiment à l'architecture moderne sans être agressive, flanqué d'un foyer résidence pour personnes âgées offrant 56 logements type PSLA, ce qui n'était pas prévu au départ mais dont la pertinence n'échappa pas à l'organisme choisi pour réaliser ce projet.

La recette ? En fait, comme il l'indique en début de vidéo, Alain PHILIBERT l'a découverte au terme de ses recherches. Tout d'abord, s'adresser à un organisme spécialisé en l’occurrence la SEMCODA « Mais » me dit le Maire « çà aurait pu être l'OPAC ou un autre organisme ».

Puis, il poursuit : «  Un tel projet est avant tout une affaire de spécialistes. D'autre part, cette solution non seulement ne coûtait rien à la ville donc aux contribuables, mais au contraire lui rapportait de l'argent puisque nous avons vendu 13500 M2 de terrain au promoteur , une recette d'environ 85000€ »


NDLR : Par comparaison, la commune de MONTCHANIN a dans un premier temps, vendu à COOP HABITAT BOURGOGNE pour y construire deux immeubles, un terrain qui lui appartenait et qui aurait pu accueillir la MSP, avant d'être obligé d'en racheter à des propriétaires mitoyens, l'espace que le Maire avait choisi n'étant plus suffisant....


Ainsi, Alain PHILIBERT aurait pu se dire : « Désormais, cette affaire est dans les mains du privé, la commune n'a plus à s'en occuper ». Mais à SAINT VALLIER, on ne cultive pas ce genre d'attitude. D'ailleurs, dans la vidéo, le Maire confie avoir organisé un nombre impressionnant de réunions, lors desquelles tous les acteurs du projet ainsi que les riverains de la futures Maison de Santé ont pu s'exprimer. « Concernant les professionnels de santé,au cours de ces réunion, il leur a été possible d'obtenir des locaux quasiment à la carte. Certains souhaitaient des WC à l'intérieur de leur cabinet. D'autre non ! Parmi eux, pourtant de même profession, les uns retenaient une surface, d'autres voulaient plus grand ou plus petit avec des prises ici ou là. Et chacun a été servi suivant ses désirs... »

Rien d'étonnant alors que les locaux aient été rapidement pourvus par 24 praticiens qui, contraste avec MONTCHANIN ont tous signé un bail individuel.


NDLR :Chaque acquéreur d'un cabinet à la MSP de SAINT VALLIER a signé un bail personnel avec la SEMCODA. Ceci permet à Alain PHILIBERT et à juste titre, d'affirmer que toute la surface mise a disposition des professionnels de santé est pourvue.

A MONTCHANIN on prétend la même chose, mais sans donner plus de précision quant aux acquéreurs. Mais en y regardant de plus près, on affirme que tout est loué en usant à l'évidence d'un artifice.

Deux baux individuels seront signés.L'un avec l'imagerie médicale et le second avec le laboratoire. Et puis, si rien ne change, il y en aura un troisième signé avec la SISA (Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires). Donc, pour Jean-Yves VERNOCHET, tout est déjà loué....Sauf que rien ne démontre qu'à l'intérieur de la SISA ce soit bien le cas...D'où l'affirmation du Maire de MONTCHANIN dans le bulletin municipal de début d'année que les loyers des surfaces non louées seraient pris intégralement en charge par la commune donc le contribuable durant la première année suivant l'ouverture de la MSP et « moite-moite » avec les professionnels de santé les années suivantes ce qui, en concernant certains pose un léger problème....

Parmi ces signataires, à SAINT VALLIER, les 5 Médecins Généralistes de la commune, 5 Kinésithérapeutes, 3 dentistes, 3 infirmières, 1 psychologue, 1 Orthoptiste, 1 sage femme, 1 podologue, 1 opticien etc....Il y a même une officine de Pharmacie qui, sans intégrer la MSP est venue s'installer sur le site.

Et concernant les impacts sur l'emploi, Alain PHILIBERT précise : «  Deux emplois administratifs ont été créés à la MSP, autant à la Résidence et je crois également deux à l'officine.. » Et lorsque je lui indique que Jean-Yves VERNOCHET en annonce une cinquantaine.... «  Chaque praticien vient avec son personnel... » dit-il avec un léger sourire.

Tout se serait donc déroulé sans accroc ? Pas vraiment ! Déjà lorsque le Maire de SAINT VALLIER a évoqué son projet et le cheminement qu'il entendait suivre afin de le mener à bien, il y eut des réticences quasi générales du coté de ses collègues de la CUCM. A quoi l'attribuer ? Sans doute que si, ce projet devait réussir, il entacherait l'image véhiculée par la classe politique s'estimant bien pensante selon laquelle un Communiste ne peut qu' être l'héritier des apparatchiks que l'on voit perchés devant le KREMLIN les jours de défilés...Un « rouge » qui ferait du social alors que ceux se prétendant de gauche comme ceux se déclarant clairement à droite ont recours aux contribuables , ça faisait désordre. Dire que la sanction fut immédiate, pas vraiment mais, le moment venu, la CUCM qui devait prendre en charge la voirie s'est comment dire.... ? Décommandée, laissant ce poste à la charge de la SEMCODA, un surcoût d'environ 180 000€.... En résulta l'effet inverse à celui sans doute espéré puisque, Alain PHILIBERT ayant privatisé ce chantier, les SAINT VALLIERAINS n'eurent pas à supporter la note.

Question : « Qui payera si concernant MONTCHANIN, la même mésaventure arrivait ? » Et bien les Montchaninois puisque c'est la commune qui pilote....

Au niveau des parkings, leur nombre est conséquent même si au moment où Jean-Yves VERNOCHET aurait été vu s'y étant rendu en catimini alors que l'arrière du bâtiment était encore en friche, il sont suffisants pour subvenir aux besoins notamment concernant les 125 mouvements journaliers, uniquement concernant les Kinésithérapeutes. D’ailleurs la MSP fonctionne désormais à temps plein sans aucun soucis.

En dehors de la visite non officielle du Maire de MONTCHANIN, Alain PHILIBERT a reçu ou tout au moins été en contact avec de nombreux Maires de l'hexagone toutes opinions politiques confondues. A croire que c'est bien vrai lorsque le proverbe affirme « on est pas prophète dans son pays... »

Quant à la solution du Maire de SAINT VALLIER tant décriée à la CUCM, elle ne doit pas être aussi mauvaise puisque le Maire du CREUSOT qui est également Président de la Communauté vient de la reprendre. Bénéficiera t il de la voirie ? L'affaire mérite d'être suivie....

Décidément, ce PHILIBERT qui ne fait rien comme les autres, il faudrait l'éliminer. Et c'est Jean-Claude LAGRANGE l'ancien Président communautaire qui s'y colle dans la pure tradition Mitterrandienne le mot d'ordre étant de mettre à mal, ce « Coco » qui bouscule les traditions.

L'espoir de Monsieur LAGRANGE sera de courte durée, à peine 7 jours. Arrivé second derrière Alain PHILIBERT, 26,59% contre 27,50 au premier tour des derrières départementales, il se maintient pour le second prenant pour exemple ce que la droite et son « ni ni » applique  et que les « Socialos » dénoncent de scrutins en scrutins. Peine perdue, Alain PHILIBERT bat Jean-Claude LAGRANGE par KO au second tour, 55,3% contre 44,7%, preuve si l'en est qu'au delà des options politiques, les électeurs ont privilégié les compétences de l'élu dont la nouvelle MSP est un exemple. «  Il fallait se débarrasser de PHILIBERT... » me confie t il. On a donc, d'un coté, SAINT VALLIER avec un investissement de 13.500.000 d'€ ayant été réalisé sans emprunt et sans recours à la fiscalité ne bénéficiant que d' une subvention de 30,000€ du Conseil Général et touchée par la SEMCODA, et réalisé en moins de 3 ans ,de l'autre, le projet Montchaninois d'environ 4.000.000 d'euros donc 3 fis moins mais ayant nécessité un emprunt de 2.950.000€ remboursable sur 40 ans par plusieurs générations de contribuables et courant depuis 2009 avec une perspective d'ouverture en 2017 ?

 Il existe donc bien une autre manière de bâtir une Maison de Santé .








Monsieur PHILIBERT me montre, les parkings.
                 Conception & Design : Desilog ©