9 visiteur(s) connectés.    4831641 articles vu                   

Comme le disait COLUCHE, les puces, dimanche ce fut mieux que si c'était pire....


 Ce n'est pas véritablement avec le scénario espéré que se sont déroulées dimanche les Puces de Bourgogne. Le temps en effet est venu totalement perturber l'édition mensuelle en, non seulement obliger l'organisation à retrouver l'environnement habituel, mais aussi à restreindre « l'espace commercial ».

« Beaucoup d'exposants venus de bon matin et patientant durant une à deux heures ont décidé de rebrousser chemin ne voyant aucune amélioration poindre dans le ciel » me confie René CHAVET.

Pour autant, il ne se montre pas trop déçu dans la mesure où les quelques « stands » qui se sont installés ont finalement pas trop mal « travaillé ». Ceci confirme ce que j'avais moi même observé lorsque je m'y suis rendu vers 10 heures, tant en voyant arriver des visiteurs qui, vu le nombre restreint « d'échoppes » ne restaient pas très longtemps, qui aussitôt leur départ étaient remplacés par d'autres.

« Les 4 du show-bizz  ont tenu leur rang » ajoute René, en « faisant les pitres » le long de la brocante. Les plus curieux parmi les visiteurs habituels ont vainement cherché le stand que devait tenir Hervé VILLARD mettant en vente des objets lui appartenant, mais ayant parmi ceux-ci pas mal de toiles, ou d'autres éléments ne s'accordant guère avec l'humidité et la pluie le chanteur a décidé de ne pas les exposer et donc pas de stand pour lui...Peut-être qu'à CAPRI la météo sera plus propice pour le faire....

Chacun espère que le 10 juillet, prochaine date des Puces, le temps sera complètement estival et que chacun pourra déballer le long de l'étang de la muette.













                 Conception & Design : Desilog ©