6 visiteur(s) connectés.    4839579 articles vu                   

Selon un cycle de 40 ans...


 

Plus peut être que d'autres, le dernier conseil municipal m'a laissé une drôle d'impression. Certes, les élus majoritaires, installés autour de la table n'en auront sans doute rien « à cirer » se félicitant rejoint en cela par l'élu de l' AMA d'en laisser pour 2.950.000€ et pour 40 ans aux Montchaninois se bornant concernant la finalité de la MSP, à affirmer sans le démontrer, que 27 praticiens ont donné leur accord pour s'y installer. On est prié de les croire...


« Merci papy et merci mamie » ne manqueront pas de dire dans les décennies qui arrivent les petits enfants et arrières petits enfants de celles et ceux ayant sans froncer un sourcil enveloppé l'affaire... Mais cette pratique est une constante des mandatures dites « socialistes » à MONTCHANIN selon un cycle de 40 ans.


Un peu d'histoire.


1976 : La municipalité « FARASTIER est en phase de conclure l'autorisation donnée à « Déblai Service » d' ouvrir et exploiter une décharge quasiment en centre ville. 40 années plus tard, les contribuables, français et forcement montchaninois payent toujours, annuellement 600.000€ de maintenance après qu'en 2012, ait été investi 1.200.000€ pour installer une nouvelle « bâche » afin d’étanchéifier la décharge.

2016 : La municipalité « VERNOCHET » vote un emprunt d'environ 3.000.000 € pour financer la future Maison de Santé Pluridisciplinaire engageant les contribuables à 40 années de remboursement.


Seule différence entre la décision de l'actuel Maire et de ses « mentors » notamment Pierre FOREST « mon père en politique » avait dit « JYV » lors de son discours d'investiture, est que la MSP contribuera pour certains patients, à soigner les séquelles des affections contractée après la décisions prise par ses prédécesseurs en 1976 sous Louis FARASTIER et en 1981 lorsque la municipalité Pierre FOREST autorisa qu'une partie de cette décharge puisse recevoir des produits dangereux.....


Il y a quelque chose d'un peu indécent de laisser de tels héritages. Indécent ? Vous comprendrez mieux, tout au moins les plus anciens si je convertis en francs, que MONTCHANIN investit 1.935.073.100 frs, près de 2 milliards....en se réfugiant dans une soi-disant et soudaine déontologie à laquelle cette majorité dit vouloir être attachée pour « manipuler » une telle somme d'argent sans vouloir trop en dire....Le rédacteur que je suis, boycotté dès le premier jour par l'équipe au pouvoir est ravi de l'apprendre....


Comme au cinéma....


Dans cette majorité, lors des conseils municipaux et notamment le dernier, les rôles sont bien répartis. C'est avant tout une trilogie entre Jean-Yves VERNOCHET, Marylène BONNETTI et Yohann CASSIER les autres intervenants ne le faisant que pour des questions souvent subalternes..

Moitié « Polak » moitié Français dont la culture est vous vous en êtes rendu compte, plutôt brute de décoffrage, des trilogies, je n'en connais que deux : MARIUS, CESAR, FANNY et LE BON, LA BRUTE et le TRUAND . Mais, j'ai toujours aimé les westerns laissant au lecteur le soin de répartir les rôles.....

Lors de ce dernier conseil, aux cotés du Maire, Yohann CASSIER, ce fut plutôt « le gentil » celui qui avant tout chercha à apaiser sans pourtant en dire plus quoique.... Marylène BONNETTI , c'est une face cachée du socialisme à la Montchaninoise. Pas plus lors de cette réunion que celles qui l'ont précédée. Lorsqu'on l'écoute on se rend compte qu' il n'y a pas que la dernière syllabe de son nom qui rime avec BALKANY son autre point commun avec le Maire de LEVALLOIS PERRET étant le mépris avec lequel elle traite qui ne siège pas sur les chaises de la majorité...Une faconde souvent « stalinienne » exprimant peut être une résurgence de son passé politique....

Mis à part celles et ceux qui, chaque mois perçoivent une indemnité de fonction ce qui, on peut le croire leur confère à eux seuls le droit à la parole, une vingtaine de conseillers « lambda » n'affichant entre deux bâillements aucun enthousiasme et n'ayant pas encore compris, que faisant tapisserie, à la télé on appelle ça des potiches, ils pourraient, en confiant des délégations multiples aux membres du bureau municipal passer une soirée tranquille devant leur petit écran ou faire des conserves avec « bobonne » sans que leurs absences ne se fassent sentir... Et, les minorités.... ?


L'occasion gâchée d'une belle unanimité...

Il y a au moins une chose qui aurait du se faire lever la totalité des conseillers pour adresser une « standing ovation » à Jean-Yves VERNOCHET après qu'il eut indiqué que 27 praticiens avaient déjà donné leur accord pour emménager le moment venu à la MSP.

En effet, cette déclaration ira droit au cœur des contribuables et plus encore à leur portefeuille, puisque dans le bulletin municipal en début d'année, le Maire avait écrit que les loyers des surfaces non louées seraient pris en charge par la municipalité durant une année et « moite moite » avec les professionnels de santé les années suivantes...

Donc, pas de surface inoccupées, pas de prise en charge et merci « not'Maire »....CQFD



L'UAMC ayant tissé un canevas et ne s'en écartant qu'occasionnellement, l'élu de l' AMA ,surfant d'une vague à l'autre et, interpellé par Yohann CASSIER avouant qu'il lui arrive de « piquer » les idées des autres et de se les approprier, pas de quoi mettre à mal une majorité comblant le maigre public venu assister aux débats et à quelques exceptions près, dévoué à sa cause...


Lors de précédents conseils, il y eut parfois un élu de la majorité rompant le silence, non pour simplement demander des explications, çà ne se fait pas, mais pour louer le Maire et la politique qu'il mène pour la ville. Je n'ai jamais cru que ces interventions étaient spontanées mais plutôt qu'elles étaient inscrites dans le scénario.

Et cette fois.... ? Rien !

A part, Josiane GENEVOIS s'adressant au Maire pour désapprouver le fait, que la ville ait fait le choix d'être propriétaire de l'immeuble et donc, n'être ainsi pas éligible au remboursement de la TVA ce qui représente une somme de 662000 € que le contribuable devra donc payer, ce qui ne fit pas froncer un poil de moustache à ce dernier.... Lorsque çà ne sort pas de sa bourse.... (NDRL : Sur la base d'environ 5400 habitants c'est ponctionner 123€ dans le porte monnaie des adultes et autant dans la tirelire des enfants, nouveaux nés compris...)


Les questions qui auraient pu être posées.


- Combien de temps, l' UAMC va t elle subir les affirmations des élus de la majorité selon laquelle elle serait contre la Maison Pluridisciplinaire de Santé sans leur demander de montrer au public, au moins un document qui l’accréditerait ?

  • Le Maire et ses Adjoints ne voulant pas ou, qui le sait n'étant pas en mesure de donner les noms des Praticiens ayant soi disant donné leur accord pour emménager fin 2017, pourquoi, à défaut, ne pas avoir demandé confirmation de la création d'une cinquantaine d'emplois comme il était également indiqué dans le fameux bulletin  municipal ?

  • Aucune réflexion en direction de l'exécutif pour indiquer qu'il ne s'agissait pas de voir arriver 8 généralistes mais qu'il en faudrait 11 puisque 3 Médecins actuellement en activité devraient être à la retraite dans les 3 à 4 ans qui arrivent...

  • Les professionnels de santé ont toujours indiqué qu'il faudrait 200 places minimum de parking pour assurer l'accueil des employés, des patients et bien sur d'eux mêmes. Si on observe les plans de l'architecte moins de 60 y figurent....Le Maire ayant simplement dit et en aparté à sa seconde Adjointe : « par rapport à MONTCEAU, on sera pas mal... » Est ce que sa nouvelle déontologie irait jusqu'à se loger sur les parkings pour ne pas en donner leur nombre ?

  • Un prêt ayant été souscrit auprès de la caisse des dépôts et consignations personne n'a eu la curiosité de connaître à quel taux, le montant des annuités, les recettes de location attendues... ?

  • Personne n'a non plus évoqué le fait qu'ayant choisi d'être propriétaire ce qui comme écrit plus haut met les 662.000€ de TVA non récupérable « sur le dos » des contribuables, la commune devra également payer les charges et impôts fonciers, le nettoyage des locaux …..etc

    - Autour de la table, aucune voix pour dire que durant les 40 annuités, le bâtiment va forcement vieillir et qu'il faudra en assurer la maintenance et procéder à des travaux d'entretiens ce qui aura bien évidement un coût qui, s'il est évident qu'il ne peut être actuellement chiffré existera forcement sans en connaître la mesure ?

  • - Personne pour évoquer le fait que la municipalité trompe le conseil en prétendant qu'elle à obtenu près de 33% de subvention (1.089.200€) alors qu'en réalité ce n'est que 27,42%.,,

NDLR : En effet, la TVA n'étant pas « récupérable » la somme 1.089.200€ de subvention avancée par le Maire doit se calculer sur le Toutes taxes et non pas sur le Hors taxes....

De toutes façon l'un ou l'autre des chiffres est très éloigné des 75% de subventions obtenus par Pierre CORNELOUP pour l'espace tuilerie ou des 68,29% pour le terrain synthétique....

Il est vrai que l'ancien Maire était sans doute insomniaque et que, se levant ainsi très tôt il pouvait s'embarquer de bonne heure dans le TGV pour aller « faire la manche » à PARIS, STRASBOURG ou BRUXELLES....



Après ce qui précède, certains se poseront la question de savoir si je suis favorable ou opposé à la future MSP ? La question en elle même n'a aucun intérêt pas plus que ma réponse qui est : « bien sûr que je suis favorable déplorant la fermeture généralisée des hopitaux, cliniques ou maternité jugées peu rentables et n’ignorant pas qu'en absence de Maison de Santé, MONTCHANIN et sa périphérie sombreraient peu à peu dans le désert médical. »

Mais MONTCHANIN avait il besoin d'une structure de plus de 1600M2  engageant la ville sur 40 ans? C'est un peu comme si l’As CIRQUE du collège s'offrait le chapiteau du cirque ZAVATTA....

Le 31 mai 2016 à 10 heures.

Hervé MICHALCZAK.





                 Conception & Design : Desilog ©