9 visiteur(s) connectés.    4831634 articles vu                   

C'était déja l'été......


Enfin, les beaux jours sont là ! Etaient là devrais je plutôt dire car les vrais beaux jours, un peu trop éphémères d’ailleurs, on les a eus le week-end dernier. Pour faire court le jour de préparation des Puces de Bourgogne et le lendemain, cette fois jour de leur tenue.

Et tous les ingrédients étaient bien là pour que ce dimanche soit une belle journée estivale avec tous ses ingrédients, soleil, ciel bleu, sourires égayant les visages, manches courtes et mini jupettes, jeunes couples venus avec « bébé » dans la poussettes, moins jeunes avec leurs « pré-ados », une grande foule, de très nombreux exposants offrant un large choix d’objets les plus divers, livres, vinyles, vêtements à acquérir chacun prenant son temps pour parcourir les allées s’attardant devant des étales ou auprès d’amis ou de membres de la famille rencontrés de manière impromptue, bref, prenant le temps de vivre.

Grosse animation également à proximité de « La Germaine » qui, dans sa version bar, est le point de conjonction des copains venus discuter en prenant un verre et version brasserie de ceux venus eux et d’assez bonne heure honorer leur rendez-vous « tripes » mensuel. D’autres plus patients et sans doute moins tiraillés par la faim ou tout simplement moins gourmands se sont attardés quelques heures plus tard devant le jambonneau poché servit froid avec petite salade, bouillon et éventuellement frites et lorsque j’écris attardés c’est tout d’abord pour venir à bout de l’assiette mais aussi parce que le jambonneau « ça se mérite » et qu’il ne s’agit pas « d’engloutir » mais avant tout lui faire honneur, en quelque  sorte une marque de respect…

CARLOS était on le comprend, extrêmement satisfait de cette journée qui a « gardé du monde » tout au long de l’après midi et si, il ne se montre jamais optimiste plus qu’il ne faut concernant la météo, il caresse l’espoir que pour l’étape de juin, ce sera le 12, les Puces retrouveront la douceurs et les ombrages de la base de loisirs le long de l’étang de la muette.



































                 Conception & Design : Desilog ©