9 visiteur(s) connectés.    4757965 articles vu                   

Jean Michel CALDERON a largement franchi la barre des 500 kilomètres...
C'est de CONQUES (voir photo) qu'il donne de ses nouvelles.

C’est spontanément que Jean-Michel CALDERON m’a donné ce samedi des nouvelles et sa situation géographique actuelle. Selon que l’on veuille se montrer optimiste ou l’inverse, on dira qu’il ne lui reste plus que 379 kilomètres  ou encore 379 kilomètres…. Concernant Jean- Michel, ce n’est pas une question d’adverbe qui risque de le freiner et l’optimisme il l’a toujours eu.

La seule chose qui pourrait éventuellement le mettre « un peu à la traine «  par rapport à son planning est si son regard s’attardait  un peu trop sur les paysage qu’il traverse et que les yeux prennent le pas sur les jambes…Et des paysages, il en a contemplé depuis le 24 avril…Ecoutons le : « Depuis le Puy nous avons traversé des paysages fabuleux, comme la traversée de l'Aubrac, avec des villages surprenants Aumont d'Aubrac, Nasbinals, St Côme d'Olt, Espalion, Estaing etc. Une météo nous faisant passer de l'hiver à l'été. ..tout en gardant des nuits fraiches sans oublier le vent...
Côté sportif, les petites douleurs se tiennent tranquille et je cours depuis ...533 km! »

En ce samedi, tout semble donc aller pour le mieux et c’est depuis le village médiéval d’un peu plus de 250 habitants de CONQUES (Aveyron) « joyau de l’art Roman » qu’il nous a fait passer ce message sans aucun doute par le biais d’Edith toute aussi à l’aise devant un clavier que désormais au volant du « Monstre à roulettes » le Camping Car « qui est devenu un fidèle compagnon toujours aussi posant ?? ) sur les routes étroites » précise t il.

On peut d’ors et déjà affirmer que les souvenirs seront inoubliables et sans doute aussi les imprévus et les surprises qui auront ponctué cette randonnées « marathon ». A ce titre, et bien que le moral n’ait jamais été atteint, « Des copains du "65" sont venus nous retrouver. ...faire quelques foulées avec moi et nous passons de beaux moments. »  ce qui fut une bonne surprise sans doute un peu prémédité.  ( NDLR :Je précise que le « 65 » n’est pas le régiment où ils ont effectué leur service militaire mais les « Hautes Pyrénées » où j’ai effectué le mien….)

Et lorsqu’il conclu : « A bientôt pour de nouvelles aventures! »  Il se pourrait bien, sur le rythme qui est le sien depuis son départ que la semaine qui s’ouvre lundi soit sa dernière semaine complète car s’il on se fie à ses prévisions, il ne lui reste que 10 étapes avant BAGNERES DE BIGORRE.




Pour ceux qui s'inquiéteraient pour sa santé, Jean-Mi est à droite....

Avec "un gars du 65"...
                 Conception & Design : Desilog ©