7 visiteur(s) connectés.    4839519 articles vu                   

Vers une édition ensoleillée des Puces de Bourgogne.


« Mai fait ce qu’il te plait » nous dit le proverbe et sans bien sur limiter la liberté de chacun d’aller là où il le voudra prendre la direction du Bois Bretoux semble devoir être une destination toute trouvée.

Les Puces de Bourgogne y seront installées comme chaque second dimanche du mois et le soleil annoncé devrait conduire un nombre important d’exposants qui auront probablement tenu compte du retour annoncé de l’été pour renouveler leur choix en l’orientant en partie vers ce qui est recherché les beaux jours revenus. Il est probable que les étalages seront dressés jusqu’à la rive de la rue de MÂCON sans bien sûr déserter les abords du « Mont’ch ».

Autre quasi certitude, « LA GERMAINE » sera de retour et sera bien entendu le relai de la convivialité le lieu où les « potes » aiment se retrouver converser et refaire le monde en se désaltérant. C’est aussi là que les toutes dernières nouvelles s’apprennent, s’échangent les bonnes comme les mauvaises.

Justement parlons des bonnes ou plutôt de la bonne nouvelle, le jambonneau qui sera servi ce dimanche à la carte pour celles et ceux dont les allées venues et stationnements devant les stands auront ouvert l’appétit où qu’à force de « chiner » et dire bonjours aux amis n’auront pas vu les heures tourner et qui brusquement jugeront que ce n’est pas raisonnable de rentrer à la maison pour se mettre en cuisine. D’ailleurs, pourquoi auraient ils donc à le faire puisque d’autres s’en chargent ? Par contre, comment ce jambonneau sera-t-il préparé? CARLOS préfère entretenir le suspense mais personne n’ignore qu’il sait proposer l’assiette qui convient en de multiples circonstances. Et puis, ce sera probablement la première fois depuis l’an passé où il sera possible de s’attabler « le nez au vent…. » Rien que pour çà… ?



                 Conception & Design : Desilog ©