6 visiteur(s) connectés.    5251749 articles vu                   

L'homme qui a vaincu l'atôme....


Pour ceux, parmi mes lecteurs qui, depuis qu’ils ont pris connaissance de mon précédent article vivent dans l’angoisse radioactive une bonne nouvelle. Daniel va bien et par voie de conséquence, eux-mêmes à la lecture de celui-ci seront guéris avant même d’être tombés malades.

En fait, Daniel l’instigateur de ce « poisson d’avril » est certainement comme vous et moi, un mycologue à ses heures, un peu plus encore lorsque les champignons sont dans son assiette avec persillade et crème fraiche

C’est lui qui m’a passé les éléments « basiques » m’ayant permis de rédiger mon article très, mais vraiment très enjolivé pour l’envoyer en  voyage à TCHERNOBYL lieu qui, je le pense n’est sans doute pas l’endroit où il voudrait aller pour remplir son panier. Mais comme on dit : « plus c’est gros, plus ça passe… »

Mais Daniel, en photo ci jointe n’est pas dénué du sens de l’humour puisqu’il m’avait envoyé ce qui est dans l’encadré ci-dessous et qui avait déclenché le feu radioactif…

                                    UNE DECOUVERTE MYCOLOGIQUE.
Cet ensemble de champignons qui vient d'apparaitre au pied d'un cèdre à Montchanin est une découverte mycologique.
Malgré des recherches approfondies dans des livres spécialisés et après avoir pris contact avec des mycologues avertis, il faut se rendre à l'évidence, cette espèce est inconnue et n'a jamais été observée.
On se perd en conjectures. Effet du réchauffement climatique? Tchernobyl? Fukushima?
Si d'autres observations sont faites, prière avertir la Rédaction. Par prudence, ne pas consommer.

Mais il ajoute :

« Le champignon est connu (sepultaria sumneriana) : il pousse effectivement sous les cèdres à cette saison et il est immangeable. »

Daniel MARTIN puisque tel est son nom que je remercie, s’était déjà signalé en 2014 en m’envoyant une photo non retouchée et qui n’était uniquement qu’un effet d’optique sur laquelle on pouvait croire que le TGV circulait sur le viaduc de MONTSARIN fermé depuis la fin de la guerre et dont mes lecteurs doivent se souvenir. Et là, ce n’était pas une blague mais du grand art. Merci encore.

Et comme me l’écrit l’ami Jean-Michel qui n’y a pas cru une minute : « Je crois qu'il va y avoir du "spore" quand le "mycélium stadium" va faire la ola... Oh la la Oui » . Les rugbymen comprendront…



                 Conception & Design : Desilog ©