6 visiteur(s) connectés.    4717286 articles vu                   

Et si dimanche le Stade sortait de la zone de relégation ?


Par analogie à la première expédition lunaire et aux premières paroles de Neil ARMSTRONG, en allant l’emporter dimanche passé à DÔLE, le Stade Montchaninois a fait un petit pas vers l’espoir et il lui reste donc à en faire un grand vers le maintien. L’occasion lui en est offerte dès dimanche à l’occasion de la venue de NANTUA, équipe chez qui à « l’aller » elle avait réalisé sa meilleure performance en déplacement avant celle d’il y a 8 jours.

Et à y regarder de plus près la victoire à DÔLE a totalement rebattu les cartes, et en observant le programme qui attend les équipes actuellement à la lutte pour rester en F3, je comprends un peu mieux la tristesse perceptible sur les regards du public Jurassien à la fin du match. DÔLE en effet a 3 rendez-vous impossible à tenir puisqu’il lui faut se rendre à VILLARS après demain avant de recevoir le leader BESANCON et d’en terminer à BELLEGARDE.

Ainsi, j’avais à tord prétendu qu’avec 9 points d’avance avant le début de rencontre face à MONTCHANIN, DÔLE n’avait plus rien à craindre quant à son avenir, « comme quoi,ce que j’écris n’est pas toujours parole d’évangile ». La seule confirmation de cette queue de classement, est donc la position de BELLEVILLE qui compte tenu de ce qui l’attend  dans les semaines à venir doit se préparer à faire ses valises et quitter le rugby fédéral. Qui lui tiendra compagnie sur ce chemin de l’exode ? Nous en saurons beaucoup plus sur le coup de 16 h 30 dimanche et les Stadistes ont la possibilité de se retrouver en bien meilleure posture, même en  position non relégable si plusieurs conditions sont remplies dont l’une dont ils seront les seuls maîtres le rendez vous avec NANTUA.

Si le Stade l’emporte et pourquoi pas avec le bonus offensif, il est quasi certain de se retrouver à égalité avec DÔLE au pire à un petit point derrière. Si dans le même temps, COUCHES va l’emporter à RILLIEUX, MONTCHANIN sort de la zone de relégation avant de recevoir  ce même RILLIEUX.

Sur ce que l’on a vu dimanche passé, cette dernière hypothèse est tout à fait plausible encore que NANTUA qui fut la surprise du début de championnat avant d’un peu régresser viendra chercher un résultat devant lui permettre de cultiver l’espoir d’une qualification pour le championnat de France. En effet, avec une défaite à Lucien PARRIAT, c’est VILLARS qui prendrait sa place.

Alors, la question est de savoir si désormais MONTCHANIN peut enchainer deux résultats positifs de suite où si la victoire à DÔLE n’était que circonstancielle contre une équipe occupant alors au classement une position ne reflétant pas son véritable statut ? Seul le match apportera la réponse. NANTUA est une équipe qui marque des essais, 11 lors de ses deux derniers matchs et même si le 29 novembre en recevant les « ciel et blanc » sa victoire avait été étriquée, 14 à 12, elle avait tout de même franchi la ligne deux fois. Ce match ne s’annonce donc pas gagné par avance et il serait prudent que l’euphorie née la semaine passé à DÔLE retombe un peu car rappelons les 4 essais y ont été encaissés….

Un seul résultat doit être en point de mire, la victoire qui, si elle n’est pas au rendez-vous dégagerait le chemin pour une équipe de RILLIEUX gagnant contre COUCHES.

Comme, vous vous en doutez aucune feuille de match ne m’a été communiquée mais il est logique de penser qu’à nouveau des « Chalonnais » seront là et apporteront leur aide à cette équipe locale jouant actuellement ses dernières cartes. Par contre, je peux vous dire qui ne jouera pas, il vous suffit de parcourir l’encadré ci-dessous :

On ne présente plus Yoann FAVIOLE, tant l’ainée de la fratrie qui fut l’an passé Capitaine de l’équipe , montre chaque dimanche une énorme volonté de combattant. C’est , après le père et le grand père dans les gênes familiaux. En 3ème ligne, son poste de prédilection, Yoann se montre intraitable face à l’adversaire et s’efforce comme l’exige ce poste d’apporter un maximum de présence dans le jeu offensif.

La dernière image qu’on a de lui est qu’après avoir joué talonneur en première mi-temps contre PONTARLIER, il était sorti  avant de s’astreindre à un long échauffement tout au long de la seconde mi-temps sans jamais rentrer….

Connaissant son appétence pour le rugby et plus particulièrement ses couleurs de toujours, et ne le voyant pas figurer sur la feuille de match à DÔLE j’ai interrogé ici et là pour en savoir un peu plus sans obtenir de réponse.

 L’omerta habituelle avec ce club. L’ayant appris, c’est Yoann FAVIOLE qui par mail m’a lui-même contacté. Et après les salutations d’usage, ça démarre fort ! Tout d’abord, il précise qu’il a décidé de ne pas terminer la saison « mais pas à cause des mauvais résultats  j’ai connu ça d’autres saisons mais à cause de l’ambiance et des choix de groupe… » me précise t il vilipendant « entre autre, le manque d’agressivité.Je ne m’identifiais plus dans ce groupe où certains trichent ( mais ont leur place au détriment d’autres qui méritent plus » précisant qu’il ne parle pas de lui. Poursuivant, Yoann évoque son début de saison, très difficile après une opération loin d’être bénigne venant en addition à son métier de Boulanger, les contraintes d’horaires que ça implique et les difficultés pour s’entrainer régulièrement. Il confie qu’il a du redoubler d’efforts pour revenir en forme « pour aider les copains » et qu’au final « j’ai eu l’impression de servir de bouche trou… »

Pour conclure, il ajoute qu’en début de saison, il a cru aux discours qui ont été prononcés  pour ensuite constater « que ce n’était que des paroles et qu’en une saison  des années de boulot avec les vrais copains ont été détruites ».

Yoann en termine en exprimant le souhait que le club se maintiendra en F3 et qu’il y aura du changement la saison prochaine. C’est sous sa responsabilité « et afin qu’il n’y ait pas de fausses rumeurs » qu’il m’autorise à publier ce qui précède..

H.M





                 Conception & Design : Desilog ©