5 visiteur(s) connectés.    4839506 articles vu                   

Dimanche au Bois Bretoux, les dernières Puces de l'hiver et une assiette gourmande inédite....


S’il ne devait y avoir qu’une seule incertitude concernant la session dimanche prochain, des Puces de Bourgogne du Sud, elle ne concernerait que la météo particulièrement capricieuse ces jours derniers. Car dans les assiettes, la confiance est constante de mois en mois, « on va se régaler… »

Certes, on pourrait y ajouter l’incertitude concernant les étalages qui s’aligneront dans la surface restreinte tout près du « Mont’ch » ou, bien plus vaste en direction de l’Inter ou de la rue de MÂCON. Mais la présence d’un plus ou moins grand nombre de « marchands » est avant tout liée au temps. D’où notre affirmation  concernant les assiettes. Et là ! c’est vraiment de l’inédit alliant deux classiques de notre région, la qualité de ses bovins et de sa cuisine, plus particulièrement du savoir des « sauciers » Bourguignon. CARLOS en effet, inscrit à son menu et propose aux gourmands du « cœur de veau meurette » ce qui, plus qu’un simple déjeuner de mi journée sera une véritable dégustation. La déduction qui pour tout un chacun s’impose est de prendre la précaution de réserver pour avoir la certitude de participer aux agapes.

Quant à la brocante, une chose est certaine les bonnes affaires ne sont pas forcément  proportionnelles au nombre d’exposants. Chaque mois et quelque soit la densité de ceux qui « déballent » les échanges d’objets contre de la monnaie sonnante et trébuchante sont soutenus pour une satisfaction partagée entre ceux qui vendent et ceux qui achètent. Aussi, pour ne pas passer à coté « du coup de commerce » de l’année, si le ciel n’est pas aussi bleu que vous le souhaitez et même chargé, pour ces dernières Puces de l’hiver, une petite laine supplémentaire et un parapluie à titre de précaution, ce ne sera pas un aussi lourd handicap et peut être la promesse de trouver enfin, le livre, l’outil, le bibelot objet de votre désir et que vous pourrez ramener « at home » avec une légitime fierté. Et comme deux paires d’yeux sont plus efficaces qu’une seule, allez donc le matin vous promener quartier du Bois Bretoux avec Madame ça lui fera sans doute plaisir. Si celle-ci objecte qu’il lui faut préparer le repas de midi, lui parler du « cœur de veau meurette » et plus encore, l’inviter à le déguster balayeront toutes ses hésitations. Quant aux célibataires, point besoin de les supplier, ils connaissent et la maison et le chemin pour y accéder…



                 Conception & Design : Desilog ©