4 visiteur(s) connectés.    4833095 articles vu                   

Mardi 8 mars, "les femmes au bistrot"...


La formule des 30 glorieuses « les femmes au boulot, les hommes au bistrot » risque d’être battue en brèche  le 8 mars prochain au bar restaurant « au Montchaninois » par l’initiative d’Anne FONTAINE, la patronne des lieux.

Les 30  glorieuses pour ceux se posant la question, concernent les années 1946 à 1975 une période ou l’ensemble des pays ont connu une croissance exceptionnelle. A l’époque, dans la plupart des familles, seuls les hommes travaillaient et les activités des  épouses, comme s’occuper des enfants, préparer les repas, faire la vaisselle et  laver le linge n’étaient pas considérées comme un travail en temps que tel et plaçait le chef de famille, l’homme, comme étant le seul à assurer la vie du ménage. D’où le privilège de pouvoir terminer la journée au « bistrot » autour d’une chopine et parfois, à la limite de l’ivresse.

Depuis et fort heureusement au plan moral, l’épouse même si souvent  coté professionnel est spoliée du point de vue salarial, contribue largement au bien être du ménage et mérite à juste titre d’être autant considérée que l’homme au sein du cocon familial. Parallèlement, les « papas » assument désormais leur part des tâches ménagères et  ne s’attardent  plus beaucoup au bar leur journée de travail terminée. On ne les retrouve alors que le samedi ou le dimanche matin à l’heure de l’apéro pour des conciliabules entres copains pendant que Madame est astreinte aux tâches qui, déjà étaient celles de leur maman ou de leur grand-mère.

Cette situation a sans aucun doute interpelée Anne FONTAINE qui, elle-même derrière son comptoir ou devant ses fourneaux ne connait ni de véritable samedis ni même de dimanches matin, comme la majorité de ces dames. Il était temps de remettre les choses en ordre. Aussi prenant le prétexte de la journée de la femme le 8 mars prochain dont on peut préciser qu’elle a été créée pour promouvoir l’égalité des droits, la tenancière du «Montchaninois »  a prit l’initiative de les inviter à venir passer quelques instants «  au bistrot » puisque tel est le thème de cette innovante animation. Durant toute la journée de mardi prochain, les dames et demoiselles accompagnées ou non seront les bienvenues si elles consentent à pousser la porte de l’établissement du Bois Bretoux , comme les Messieurs le font avec facilité. Une manière pour Anne FONTAINE de démontrer que désormais entre les deux sexes, les différences se sont considérablement atténuées. Chacune de ces dames se verra offrir un cocktail maison et comme beaucoup viendront en compagnie de leur conjoint, rien ne les empêchera de s’attarder le temps qu’ils voudront et pourquoi pas,  jusqu’à l’heure du déjeuner ou du souper pour un « remake » de la Saint Valentin les yeux dans les yeux et les pieds sous la table.





                 Conception & Design : Desilog ©