8 visiteur(s) connectés.    4661232 articles vu                   

Une médaille de bronze au plan national venant de là où on ne l'attendait pas.


Philippe MANIEZ, « fifi » pour les copains et je me glorifie d’en faire partie, est d’un naturel discret. Aussi bien lorsqu’il est confronté à la maladie que lorsque la vie est plus souriante. Ainsi, le livre qu’il a écrit et publié l’a été plus pour informer et encourager les malades à ne pas abdiquer que pour se mettre en scène. Encourager les malades, c’est les inciter à ne pas se renfermer sur eux-mêmes de s’investir dans des activités brefs de vivre comme tout le monde.

A ce titre, « fifi » en réactivant et en prenant en mains, « France AVC 71 » pour redynamiser l'association a  moralement retrouvé une place très active au sein de cette structure,lui qui en a connu d’autres avec plusieurs degrés de responsabilités et qui fait toujours partie ou à fait partie de certaines comme il l'était encore récemment au club photo Montchaninois.

Alors, le cérébral c’est bien mais le physique ?

Et bien Philippe vient en toute discrétion de démontrer que l’un peut très bien s’accorder à l’autre. En toute discrétion car, il pratique le tir de compétition au pistolet catégorie « handisport » et il le fait avec bonheur. Non seulement, en octobre 2015, il s’est paré du titre départemental, mais en décembre il y a ajouté la couronne Bourguignonne. Cela le qualifiait pour le championnat de France qui vient de se dérouler à TARBES la ville du Maréchal FOCH et accessoirement du 1er RHP….

Entrant sur le « pas de tir » nanti de la 3ème place au plan national, Philippe a confirmé son statut en revenant en Saône et Loire le cou orné d’une belle médaille de bronze. Et ce résultat nous fait revenir à ce que j’évoque ci-dessus concernant le mental puisque « fifi » confie en y ajoutant l’humour : « Bon pour une première tout çà c'est pas mal, malgré une grosse pression et un trac immense, bref un match compliqué et très tendu mais je venais en tant que troisième au niveau national et je confirme ma place puisque, elle est dans ma poche la breloque de Bronze (handisport) ».

Et, bien qu’il ait comme chaque année, été présent aux récents trophées des sportifs faisant suite à l’AG de l’OMS et qu’il n’a pas été le dernier et sans trahir ses propres résultats à applaudir Marie DUTREUIL faisant comme lui partie du club de tir du CREUSOT. Le fait qu’il n’ait rien laissé filtrer en dit encore un peu plus sur sa modestie.

Rien ne vous empêche de lui témoigner votre sympathie et de lui adresser vos félicitations comme je le fais aujourd’hui  publiquement. « Bien joué fifi… »

 H.M













                 Conception & Design : Desilog ©