4 visiteur(s) connectés.    4702140 articles vu                   

Pour le Stade dimanche à BELLEGARDE, le bonus défensif, ce serait déja pas mal....


Le match qui se profile dimanche à BELLEGARDE et plus généralement cette seconde journée « retour » ne sont pas vraiment de nature à créer les conditions pour continuer d’espérer à un maintien en F3 qui semble de plus en plus compromis.

Déjà, BELLEGARDE virtuellement, puisqu’il lui manque un match, solide leader et n’ayant baissé pavillon qu’une seule fois c’était le jour de TOUSSAINT chez son co-leader BESANCON, avec son impressionnant goal average de +172  à comparer au -96 des Montchaninois semble hors de porté. Cette comparaison indique à elle seule que revenir avec le point du bonus défensif serait en soi un petit exploit.

Mais il y a le coté plus général de cette 11ème journée et là, ça fait un peu froid dans le dos. On sait, et ce n’est pas un scoop, que le Stade concernant ses objectifs premiers est totalement hors sujet et les a, sinon lui, pour le moins ses supporters, depuis longtemps rangés dans l’album des souvenirs. Ce qu’on sait moins, sauf pour celle et ceux n’ayant pas une vision à courte vue, c’est qu’il n’est plus seul, maitre de son destin, un destin que pour l’heure il partage encore avec BELLEVILLE, RILLIEUX et DOLE. COUCHES qui navigue 12 points devant et qui, au minimum pourrait en cas de défaite à BELLEGARDE, en compter 16  ou 17 dimanche soir est donc sauf un impensable revirement de situation, hors de porté.

Dimanche BELLEVILLE reçoit DOLE et l’hypothèse d’un peu probable résultat nul désignera donc un vainqueur. La plus mauvaise affaire serait que BELLEVILLE l’emporte ce qui permettrait à cette équipe à laquelle il faudra rendre visite de passer devant le Stade avec 2 ou 3 points d’avance sauf, bien sur si l’équipe de Francis TRAPET créait l’exploit. Si c’est DOLE qui gagne, il y aurait moindre mal, mais comme pour BELLEVILLE, il faudra aller jouer chez les Dolois.

Reste un autre concurrent d’infortune, RILLIEUX qui, actuellement devance MONTCHANIN de 3 points et qui reçoit PONTARLIER. A priori, cette dernière équipe part favorite, mais avec RILLIEUX une formation courageuse et ayant soif de ballons, il faut s’attendre à tout et surtout au pire pour les Montchaninois. RILLIEUX a en effet ramené le point du bonus défensif dimanche passé de son voyage à VILLARS LES DOMBES en ne s’inclinant que de 4 points après avoir marqué 2 essais ce qui, sur cette pelouse n’est pas permis à tout le monde. Un succès est donc tout à fait à l’ordre du jour pour les banlieusards Lyonnais ce qui du même coup enverrait MONTCHANIN seul, à la 10ème place à 8 jours d’affronter COUCHES un autre écueil.

La seule solution pour s’en sortir est d’aller l’emporter à BELLEGARDE ce qui serait « le coup de l’année ». Les joueurs « ciel et blanc » en on t ils les moyens ? Leur passé, bien évidemment ne plaide pas en leur faveur. Toutefois, autant contre LA DOMBES que dimanche dernier face à BESANCON, ils ont, à un moment du match tenu ou eu la victoire en mains. De plus, BELLEGARDE n’a pu jouer à NANTUA il y a 8 jours pour cause de terrain impraticable. Aussi, l’équipe de l’AIN pourrait avoir quelques difficultés , au plan physique pour terminer le match contrairement aux Bourguignons qui, bien qu’ils n’aient pu concrétiser ont largement dominé la seconde période. Cà, c’est le coté optimiste car, inversement contre VILLARS LES DOMBES, c’est la fin de la rencontre qui leur fut fatale.

En outre, si la « casse » observée contre BESANCON n’est pas superficielle, le groupe en subira inévitablement des conséquences. Bref ! On peut avoir peur que ce déplacement chez le leader soit le symbole d’une cuiller de bois qui, bien qu’il restera 7 matchs  pourrait être définitive, une avant dernière place également synonyme de descente en honneur constituant alors la meilleure des hypothèses. On en est bien évidemment pas là pour un championnat pouvant encore réserver de multiples surprises et on peut logiquement avancer que les points de bonus engrangés qu’ils soient offensifs ou défensifs auront toute leur importance lors du décompte final.

Les Stadistes, dont personne ne souhaite autre chose que la victoire à BELLEGARDE, s’ils ne l’obtiennent doivent pour le moins éviter d’avoir plus de 7 points d’écart avec leur adversaire et ainsi, obtenir un point qui pourrait leur être salutaire.

Les rencontres de la 11ème journée.

BESANCON (1er 41 pts) – LA DOMBES (3ème 34pts).

BELLEGARDE (2ème 37 pts) – MONTCHANIN(9ème 9pts).

COUCHES (6ème 21 pts) – NANTUA (5ème 26 pts).

BELLEVILLE (10ème 7 pts) – DOLE (7ème 12 pts).

RILLIEUX (7ème 12 pts) – PONTARLIER (4ème 27 pts).

Samedi au Stade de BUXY, les cadets

de Régis FRIBOURG et Ibrahim HAZAGIC

recevront l’entente BESANCON – VESOUL à 13 h 30.



                 Conception & Design : Desilog ©