5 visiteur(s) connectés.    4833029 articles vu                   

"Au Montchaninois", les repas à thème en janvier.


Si,  au passage des deux années, les « ponts » des vendredis permirent de mettre « bout à bout » 4 jours pour assimiler avant d’éliminer les excès, janvier 2016 étant là, pour celles et ceux en activité il convient, notamment à midi, de revenir à des repas moins caloriques et bien plus équilibrés comme ceux servis journellement « au Montchaninois » et plus particulièrement chaque jeudis.

Dès le 7 janvier qui arrive, Anne FONTAINE et LAURIE proposeront leurs repas à thèmes, et, si le programme de ce début d’année restera classique depuis que cette initiative est proposée, il a le mérite d’être désormais bien rôdé, maitrisé et apprécié par les convives qui, pour avoir eut les différents plats dans leur assiette y reviennent avec, à chaque fois de nouveaux clients arrivés là, par le bouche à oreille ou par la grâce de cminfos.

Cela démarrera fort dès jeudi avec le « pot au feu grand’mère » et compte tenu de la météo annoncée, les gourmands ne manqueront pas d’y trouver de quoi affronter la grisaille tout en assouvissant le « péché de gourmandise ».

Une semaine plus tard, le 14 janvier on poursuivra avec les repas hivernaux puisque c’est la Choucroute qui sera à l’honneur. Ce met venu d’Alsace est réputé « plat unique », mais çà, c’est ailleurs car « au Montchaninois » pour 13 €, les « patronnes » vous servent également entrée, fromage et ¼ de vin. Et c’est comme cela à chaque fois.

Le 21 janvier, place aux « moules marinières » qui ne seraient pas les mêmes sans les frites qui traditionnellement les accompagnent.

Enfin, la semaine avant d’aborder le plus court mois de l’année, la « tête de veau sauce gribiche » dont les amateurs sont capables de parcourir de nombreux kilomètres pour lui rendre hommage, terminera cette première volée des repas à thèmes au restaurant du Bois-Bretoux.

Comme d’habitude, celui ci propose son service « plat à emporter » particulièrement adapté pour les ménages ne voulant pas « se mettre en cuisine » le soir après en avoir terminé avec le « boulot » et avoir « récupéré » les enfants. Il l’est également pour « les vieux gars » et les « jeunes filles en fleur » toujours célibataires, bref, vous l’aurez compris, à tout le monde…











                 Conception & Design : Desilog ©