6 visiteur(s) connectés.    4839538 articles vu                   

Un Stade Montchaninois probablement renforcé pour recevoir LA DOMBES.


Le dernier match de l’année 2015 qui attend les rugbymen Montchaninois dimanche constitue donc l’ultime occasion d’accrocher un second succès qui rendrait leurs supporters plus confiants en l’avenir. Mais s’agissant de VILLARS LES DOMBES comme adversaire, cela rend cette opportunité plus qu’aléatoire.

En tout début de saison et alors que leur futur adversaire revenait de F2, beaucoup dans l’ovalie fédérale de cette poule 16 se réjouissaient déjà d’avoir vu LA DOMBES ayant pourtant été l’emporter à RILLIEUX dès le premier jour, échouer à domicile d’un petit point contre BESANCON 21 à 22 avant de s’incliner la semaine suivante 26 à 42 à BELLEGARDE. Deux défaites en 3 rencontres, cette DOMBES là était assurément sortie cette saison de son aura habituelle rentrant dans le rang d’un championnat qu’elle domina sans relâche les saisons précédentes. Depuis, 5 succès consécutifs dont 2 à l’extérieur, cette fois, c’est sûr, elle est est revenue aux affaires. LA DOMBES, c’est notamment 23 essais  autant dire, un risque maximum.

Face à cela que représente le Stade ? Verrons-nous celui que l’on nous a décrit courageux et inspiré à NANTUA des qualificatifs que nous reprenons sur la bonne foi de ceux ayant assistés au match puisque nous n’y étions pas ?  Serait- ce celui  l’ayant emporté contre DOLE après lequel avaient été fondés de nouveaux espoirs ? Assisterons-nous au naufrage d’une équipe sans ressort dimanche passé à RILLIEUX ?

En l’absence d’éléments provenant de ceux actuellement chargés de gérer et entrainer l’effectif ce qui, au demeurant et compte tenu des résultats n’est pas, médiatiquement parlant un véritable handicap, nous ne pouvons qu’émettre des supputations avec quelques retours de joueurs absents pour diverses raisons la semaine passée.

Et puis, il y a notre petit doigt…l’auriculaire droit servant habituellement à se gratter l’oreille et qui n’avait pas si mal fonctionné la semaine passée. En effet, à l’exception d’Alban MAZUIR, ceux que nous avions annoncés absents l’étaient bel et bien.  Cela valait bien une partie gratuite avec cette fois, une révélation « doigtesque » et la quintessence du partenariat avec CHALON puisque 3 « Tangos » sont annoncés dont le fils d’Eric CATINOT ce qui en fera la troisième génération à porter le maillot Stadiste. Pas vraiment sympa, et çà lui arrive, mon petit doigts ne m’a pas dit si les Chalonnais venaient avec leur entraineur…

Peut-on s’en réjouir ? Déjà, attendons la fin du match ! Ensuite avouons que çà sent un peu la panique et n’apporte aucune réponse concernant l’avenir. Au moins ça résoudra ponctuellement les problèmes d’effectifs. Mais c’est un peu comme lorsque sur un champ de bataille on perd l’avantage on appelle la légion à la rescousse….Enfin, on verra bien mais il faut surtout se faire à l’idée que Chalonnais ou pas, LA DOMBES ne va pas remonter dans le bus avant d’avoir joué le match.  

Alors, voyons donc les éventuelles conséquences après avoir pris connaissance du programme de cette neuvième journée :

MONTCHANIN (8ème 7pts) – LA DOMBES (3ème 26 pts).

NANTUA (3ème 26 pts – BESANCON (2ème 32 pts).

DOLE (7ème 8 pts) – BELLEGARDE (1er 33pts).

PONTARLIER (5ème 22 pts) – COUCHES (6ème 20 pts).

BELLEVILLE (10ème 6pts) – RILLIEUX (8ème 7pts).

Le Stade gagne et c’est la quasi certitude de passer devant DOLE en danger bien que recevant BELLEGARDE et peut être RILLIEUX. Dans le cas contraire, l’écart avec DOLE reste le même à d’éventuels bonus près sauf si DOLE crée la surprise RILLIEUX s’échappe en cas de succès, reste à parité s’il perd ce qui permettrait à BELLEVILLE de devancer alors RILLIEUX et MONTCHANIN.

Concernant LA DOMBES, un succès est très important pour ne pas laisser l’écart avec ses devanciers s’accroitre, ne pas se faire doubler par NANTUA s’il l’emporte contre BESANCON ou réduire l’écart avec les Bisontins s’ils s’inclinent.

Aussi, on peut être assuré que l’équipe visiteuse qui ne redoute pas Lucien PARRIAT ne sera pas un adversaire complaisant.

Samedi 12 décembre, l’équipe cadets reçoit l’entente LONS/LOUHANS

à partir de 13 h 30 Stade Lucien PARRIAT.



                 Conception & Design : Desilog ©