5 visiteur(s) connectés.    4833030 articles vu                   

Affaires, Carbonades et chansons, le menu des Puces de Bourgogne, dimanche.


C’est donc dimanche prochain que les Puces de Bourgogne du Sud s’installeront pour la dernière fois de l’année et animeront le quartier du Bois Bretoux et une quinzaine avant Noël, cela peut être une opportunité pour celles et ceux se « creusant toujours la cervelle » afin de trouver pour leurs proches un cadeau original sans que cela mettre à mal leur porte monnaie.

L’an passé, à pareil époque, le temps était assez maussade, mais cette année, le soleil est annoncé et même, si la température doit être de saison ce ne sera pas désagréable de flâner le long des étalages.

Pour ces Puces, entrées maintenant dans le patrimoine Montchaninois, c’est bien connu, il y a celles et ceux y venant pour le commerce et, ne cachons rien pour y faire des affaires attrayantes qu’ils soient d’ailleurs acheteurs ou vendeurs et puis il y a les autres plus intéressés par  l’aspect festif chacun sachant bien ce que se terme veut dire tant il est vrai que fête en Bourgogne signifie aussi « bien manger ». Bien sur, les traditionnels amateurs et gourmands de tripes arrivent en milieu de matinée les gastronomes eux s’installant un peu plus tard devant leur assiette. Et chacun de s’interroger sur ce qui va être servi, sauf bien entendu celles et ceux se connectant sur cminfos  qui, chaque mois « vous annonce la couleur ».

Ainsi dimanche c’est une « carbonade » une spécialité du Nord qui leur donne rendez-vous. Alors, qu’est ce qu’une carbonade ? Pour schématiser, c’est un peu le Bœuf Bourguignon revisité sauf que la bière est substituée au vin, et permet durant deux bonnes heures à la viande agrémentée d’oignons émincés de cuire, du pain d’épices venant assurer la liaison d’une sauce très onctueuse. Pour en avoir cuisiné une ce jeudi, je peux vous dire « qu’on s’en lèche les babines… »

En dehors d’une bonne table un autre élément complétera cet aspect festif, lui aussi obligatoire puisque l’on a coutume de dire qu’en France tout se termine en chansons. Les Puces de Bourgogne en ce mois de décembre n’échapperont pas à cette règle. Carlos et René qui souvent voient arriver à l’improviste des « têtes » connues dans le showbiz national ont également des liens solides avec des artistes beaucoup plus régionaux. Deux, « MAMMOUTH DE LA HULOTTE » un bateleur et « Guy AESCHLIMAN » qui  avec son accordéon et son orchestre à, dans les années 60 fait le bonheur des danseurs que ce soit « à la salle » (SAINT QUENTIN au CREUSOT) au « SYNDICAT » (à MONTCEAU) ou « au « CABARET AUVERGNAT » (à MONTCHANIN) amis des deux compères, ont décidé d’écrire et composer une chanson avec pour thème le « Montch’ ». Un disque a été édité et sera disponible dimanche lors des puces.

Une raison supplémentaire de venir « y faire un tour ».



                 Conception & Design : Desilog ©