4 visiteur(s) connectés.    4833097 articles vu                   

Tout va très bien, Madame la Marquise....


J’avais clairement posé la question, dans mon article vendredi : « à quel niveau de score on nous vendra les progrès de l’équipe 1 du Stade ? » Depuis hier, vous connaissez la réponse : 49 ! A 50, les Montchaninois auraient été considérés totalement « à la rue » … ! Comme quoi 1 petit point faute d’assurer le gain d’un match peut assoir une réputation …. ! En fait, tout dépend d’où vient l’analyse.

Car, avancer cela après que les « ciel et blanc »  aient « encaissé » une telle addition, auréolée par 7 essais tous transformés et nous indiquer qu’ils ont montré une envie au delà de ce qui avait été observée jusque à présent et se sont montrés en réel progrès, moi, je veux bien mais permettez moi de penser que c’est peu crédible… Alors, de veux t on nous parler ?

Tout d’abord, des progrès par rapport à quoi ?  Certainement pas du 9 à 32 de BESANCON ? Du 10 à 17 concédé devant BELLEGARDE ? Du 0/10 de COUCHES ? Ou du 3 à 6 contre BELLEVILLE ?

Et ensuite, par rapport à qui ? DOLE qui certes a encaissé 64 points à PONTARLIER mais en a marqué 22 et 3 essais ? RILLEUX qui, au Stade Paul ROBBE a pris 35 points mais en a rendu 12 en franchissant 2 fois la ligne ?

Soyons sérieux ! Le Stade vient d’enregistrer sa plus lourde addition que l’on cherche aussitôt à relativisée parce que ce serait  contre une très forte équipe. BESANCON  nous a-t-on dit était une très forte équipe. BELLEGARDE en était une autre et on n’a pas encore vu ni NANTUA ni LA DOMBES…

COUCHES et  BELLEVILLE n’étaient à priori, pas considérées comme telle et pourtant les Stadistes n’ont pu les vaincres. A ce jour, ils ont encaissé 13 essais pour n’en marquer qu’un seul, contre BELLEGARDE grâce à un génial  « coup de pate » de « Greg » TURISINI et pas à la suite d’un scénario impliquant le collectif. 13 essais donc, concédés par  une équipe dont on nous on nous avait dit qu’on lui avait fait avant tout travailler sa défense…

Se complairait-on dans les excuses plutôt que de regarder la réalité en face. Politique de l’autruche le sable en moins, méthode Cauet comme le suggère un de nos amis connaissant bien le rugby, syndrome de STOCKOLM ? Sans doute un « patchwork » de tout çà !   Et à coup sur, si les Stadistes dimanche prochain, accrochent DOLE et l’emportent, tout sera oublié, gommé, jeté à la figure de celles et ceux pour qui ce sport reste sans doute une énigme qui, bien sur, n'y connaissent rien et à qui on jettera à la figure: «  Voyez qu’on avait raison concernant PONTARLIER…. » …avant de se réveiller à l’aube des matchs retours après avoir fait les comptes…

Comment qualifier le forfait pour manque d’effectif de l’équipe « B » dimanche alors qu’elle allait à PONTARLIER pour défendre une première place face à un adversaire ex aequo avec elle sinon qu’il est significatif d’un mal profond qu’on ne veut pas reconnaitre ? Ce mal ne serait il pas né des propos ambitieux concernant l’équipe « A » tenus çà et là notamment lors de l’Assemblée Générale comparés aux piteux résultats qui ont suivi ? Certains « rats », ne seraient ils pas, déjà en train de quitter le navire ?  Et dans ce contexte cminfos quoiqu’il publie, n’y est pour rien ! J’observe, je constate et j’écris, rien de plus mais aussi rien de moins. D’autres demeurent stoïques et s’inspirent des SUISSES en laissant entendre « qu’il n’y a pas le feu au lac » ….Moi je dis et avec regret et tristesse que ce feux, il est bel et bien dans la maison Montchaninoise, ce qui nécessiterait un appel urgent aux « CANADAIR »…  Pourtant, certains n’hésitent pas à dire, comme dans la chanson reprise par mon titre : « tout va très bien… » en oubliant la suite : « il y a juste un tout petit rien… »



                 Conception & Design : Desilog ©