3 visiteur(s) connectés.    4717324 articles vu                   

Un déplacement à PONTARLIER à haut risque.


Si, vous êtes joueur, la grosse cote sera de parier entre « potes »sur une victoire dimanche de l’équipe « A » du Stade Montchaninois à PONTARLIER lieu de la 5ème reprise du championnat pour lequel inutile de le rappeler les Montchaninois sont toujours à la recherche d’un premier succès.

Déjà, en temps normal, gagner dans le Haut Doubs n’apparaissait pas comme devoir être une tâche aisée. Depuis dimanche passé, elle apparaît l’être encore moins pour une raison inhérente à l’équipe de Francis TRAPET qui, n’ayant pas été capable de prendre le meilleur face à une pâle équipe de BELLEVILLE apparait encore plus fragile. Deuxième raison cette fois du coté de PONTARLIER, le fait d’avoir perdu il y a 8 jours sur la pelouse du surprenant NANTUA et donc désormais décroché de la 1ère place par BESANCON sans que l’écart actuel de 4 points ne soit rédhibitoire.

Seulement, dimanche les choses pourraient pour les « Doubistes » être remises à plat, s’ils l’emportent face aux « ciel et blanc » et que parallèlement COUCHES qui reçoit BESANCON s’impose. Et dans le cas d’un bonus défensif des « Bisontins » une victoire bonifiée de PONTARLIER lui permettrait alors de revenir à 1 petit point, et de passer seul en tête pour le cas où COUCHES laisserait son adversaire au delà de 7 points… Mais de son coté, NANTUA à DOLE  peut mathématiquement mettre tout le monde d’accord. Pas vraiment rassurant pour le Stade d’autant qu’un succès des « Couchois » placerait ces derniers entre 8 et 10 points devant. En outre, un succès de BELLEVILLE qui reçoit LA DOMBES aura pour conséquence de creuser un fossé de 7 à 8 points entre MONTCHANIN et la plus proche équipe qui le précède.

Vous l’aurez compris, dimanche soir la situation risque d’être grave et désespérée à la fois, simplement 4 matchs avant la trêve. Alors dans cette situation, quelles solutions les « coaches » peuvent ils trouver ? A vrai dire, après avoir « utilisé » un nombre très, voir trop conséquent de joueurs sans arriver à dégager un ensemble performant, trouver des solutions relève des pouvoirs de Gérard MAJAX ou de GARCIMORE. D’ailleurs, ayant interrogé Francis TRAPET pour obtenir la composition de son équipe, nous n’avons, à cette heure (23 heures 35) pas obtenu de réponse signe, que rien n’est encore arrêté ou peut être que les ponts son coupés.

Alors, devant ce silence, la question qui se pose est de savoir à quel niveau de score on essayera de nous « vendre » de prometteurs progrès de l’équipe….

L’équipe « B » dans l’expectative.

« On bouclera l’équipe dimanche en espérant qu’on sera 15… » nous a confié Adrien SAIGNE qui, avec Arnaud VIANET préside à la destiné de l’équipe « B ». Trop d’absences à l’entraînement vendredi n’ont pu permettre d’aligner des noms. Déjà, dimanche passé, l’équipe avait été largement ponctionnée à la mi temps pour former la quasi-totalité du « banc » de l’équipe « A ». Mais si, ce groupe qui, invaincu, occupe la première place de sa poule en compagnie de PONTARLIER et qui donc doit jouer une rencontre capitale en est réduit à ça, c’est que le mal est grave cette situation n’arrivant  si elle doit arriver habituellement qu’en février…On n’ose penser à cela….

Toujours est il que, contre PONTARLIER pourvu d’un bon artilleur, il faudra être particulièrement discipliné afin qu’il ne fasse pas « parler la poudre ». La « B » ne baisse jamais les bras et possède le mental lui permettant de franchir la ligne adverse. Si les joueurs s’appliquent à commettre le minimum de fautes ou, qu’à l’extérieur de leur camp, le succès doit être au rendez vous et ils peuvent le croire.

Il n’y aura pas de reportage sur ces matchs dimanche sur cminfos, seulement les résultats. En effet j’avais le choix entre aller à PONTARLIER ou rester à la maison pour un événement familial, le 3ème anniversaire du Cochon d’Inde de ma fille. Et moi, je suis très famille….

H.M



                 Conception & Design : Desilog ©