7 visiteur(s) connectés.    4667788 articles vu                   

SAINT EUSEBE : l'UASL prône des économies et veut mettre l'agriculture en valeur.


Avant que les urnes ne livrent leur verdict, les salles les précèdent  et de ce point de vue, entre la gauche il y a 48 heures et la droite ce vendredi, c’est quasiment l’égalité le point commun étant la désertification des espaces de réunions mis à disposition des candidats par les communes.

Au moment où nous sommes passés et faisant face à une maigre assistance, seuls les titulaires de la liste Union pour l'Avenir de la Saône et Loire (UASL) étaient présents à SAINT EUSEBE, parrainé par Pierre CORNELOUP qui, pour en avoir mené de nombreuses est un habitué des campagnes électorales.

Avec une présence très courte, ce qui avait été annoncé, nous ne pouvons bien évidemment développer comme les candidats l’ont fait devant leur auditoire le programme qui est présenté aux électeurs. Mais, détour intéressant puisque Josiane GENEVOIS en notre présence a axé son propos sur la ruralité et plus précisément l’agriculture en indiquant qu’en cas d’élection, une grande manifestation biennale serait organisée dans le nouveau canton afin de mettre les exploitations en valeur. Autre engagement, celui d’organiser des permanences à BLANZY, MONTCHANIN et MONT SAINT VINCENT afin de rester proches « de nos concitoyens ».

Evoquant le projet d’EPHAD à MONT SAINT VINCENT, Madame GENEVOIS se tournant vers Jean GIRARDON son colistier affirma : « Si ce n’est pas lui qui le porte, ce ne sera personne… » ce qui comme vous avez pu précédemment le lire  est en totale contradiction avec ce que la liste de gauche affirme. De ce coté aussi on cherchera les économies l’une des pistes, étant « la chasse aux fraudeurs du RSA » ce qui passera par une plus grande rigueur. Il n’est pas pour autant question  de remettre les aides sociales en question : « On peut être de droite et néanmoins être humain » devait-elle préciser.

Une action accrue concernera en outre les transports « sans remettre en cause la gratuité des transports scolaires » ajouta Madame GENEVOIS qui, prenant l’assistance à témoin affirma que les bus vides étaient également payés par les contribuables… »





                 Conception & Design : Desilog ©