9 visiteur(s) connectés.    4757958 articles vu                   

ECUISSES: Le bief N°3 totalement à sec.
Il s'est vidé au cours de la nuit de samedi à dimanche.

C’est un vrai spectacle de désolation qui depuis dimanche matin, s’offre aux personnes circulant sur la route départementale le long du Canal du Centre, sur la commune d’ECUISSES. Le bief N° 3 en effet est totalement à sec et seul un petit ruisseau entouré de vase en son milieu, rappelle qu’il y a quelques heures encore, la circulation des bateaux si elle n'était pas depuis peu arrêtée,aurait été encore possible.

Mais, en rejoignant l’écluse,  c’est encore moins réjouissant lorsque l’on observe un nombre conséquent de poissons morts, pour la plupart de jeunes sandres qui, dans les mois à venir aurait fait la joie des pêcheurs. A ce sujet, quelques uns étaient présents sur les lieux vers 9 h 45 dimanche, aucun, responsables de la société locale parmi lesquels d’ailleurs deux venus de MONTCEAU avec le but de la rejoindre. Devant ce spectacle, ils ont nous ont-ils dit rapidement changé d’avis.  Tous, impuissants n’ont pu que constater mais ils n’ont pas été avares de commentaires.

« C’est lamentable »  disaient la plupart en affirmant qu’une baisse aussi soudaine et surtout aussi rapide de l’eau ne pouvait que « piéger » les poissons. «  Payer 80€ un permis pour constater cela …. » en ajouta un observant un jeune brochet envasé et voué à une mort certaine. Finalement, il a été sauvé par une personne que nous ne nommerons pas et qui l’a remis dans  une partie de l’écluse encore partiellement en eau.

Alors que l’un des spectateurs impuissant expliquait que la fuite était à l’entrée  et que l’eau s’écoulait en s’engouffrant sous celle-ci, un second ajouta : « C’est à l’image du pays, rien n’est fait préalablement, on constate quand le mal est fait, et personne n’est prévenu auparavant… »

A ce propos, cela s’est confirmé puisque, nous avons pu joindre Madame le Maire Edith CALDERON vers 10 h 45 à qui nous avons appris la nouvelle et  qui nous a confié ne rien savoir. Après avoir contacté le personnel d’astreinte de VNF qui n’était pas, lui non plus au courant, Madame CALDERON devait le rencontrer sur les lieux. La première réaction de VNF penchait pour une fuite au niveau du radier de l’écluse ce qui confirmerait ce que, ci-dessus, nous avait indiqué un pêcheur, la dimension très courte du bief favorisant une baisse rapide de l’eau dans le canal mais aussi dans le bassin attenant. Madame CALDERON devrait pouvoir en savoir plus dans la journée.




Les pêcheurs observent impuissants...

Une bien triste pêche...

Ce jeune brocheton sera sauvé.

On compte les poissons encore en vie.

Un spectacle désolant.
                 Conception & Design : Desilog ©