6 visiteur(s) connectés.    4654496 articles vu                   

CANAL DU CENTRE ASSOCIATION: La nécessité et la volonté de s'ouvrir vers l'extérieur.


Un "bug" informatique ayant affecté l'article consacré à l'assemblée générale de CANAL DU CENTRE ASSOCIATION qui s'est tenue dimanche 2 mars, nous prions nos lecteur de retrouver cet article modifié illustré par les photos adéquates.

Nous tenons à présenter toutes nos excuses à l'association et à ses membres présents dimanche passé.

Si, toutes et tous, habitants du village, riverains du canal, élus et membres de l’association n’ont qu’à se réjouir qu’après une longue période d’incertitude, sont avenir soit pérennisé, force est de constater que le fonctionnement de « CANAL DU CENTRE ASSOCIATION » ne s’annonce pas comme devant être un long fleuve tranquille !!! Les moments où personne ne pouvait se prononcer sur le devenir d’une structure associative qui avait prouvé le bienfondé de sa création, ont laissé de multiples traces, à commencer par une importante « fuite » des adhérents, actuellement moins de 80 à comparer aux 400 de ses plus belles heures.

C’est ce qui ressort de l’assemblée générale qui s’est déroulée dimanche matin à la salle des fêtes d’ECUISSES en présence d’une trentaine de sociétaires d’Edith CALDERON Maire de la commune elle-même membre, de Jean-Yves VERNOCHET Conseiller général et de Félix MORENO premier Adjoint à SAINT LAURENT D’ANDENAY.

Ayant pris les commandes de l’association depuis peu, le Président GIBOT invita Guy MEDALLE à présenter le rapport moral. Rappelons que ce dernier actuellement Vice Président fut, l’un des fondateurs de l’association et a été l’un de ceux qui ont géré l’exercice 2013.

L’intervenant commença sa présentation de manière très directe en indiquant qu’au plan des adhérents, 2013 avait été très mauvais et comme indiqué ci-dessus imputa cela à l’incertitude sur l’avenir qui a découragé une grande majorité de membres.

S’il se félicita des 3025 entrées enregistrées au Musée, il temporisa aussitôt en précisant que 2116 étaient dues au bateau déplorant qu’il n’y ait eu qu’environ 900 entrées directes. Par contre, le nombre de passagers sur le bateau, 3578 est en augmentation et revenu au niveau de 2009/2010. « Comme on dit en ce moment, on a inversé la courbe… » conclu t il avec une pointe d’humour. Et ça ne s’annonçait pas gagné puisque la fuite du canal, constatée à MONTCHANIN et la vidange du bief de partage a obligé de modifier le programme des croisières et à se replier sur le port de SAINT JULIEN SUR DHEUNE. A ce sujet Guy MEDALLE remercia la municipalité qui a accueilli le bateau.

Malgré cela, les activités liées à celui ci ont été globalement positives et notamment une augmentation très significative des repas servis à bord, 1274 contre 854 l’année précédente.

Vint le tour de Florie BERTRAND animatrice touristique au sein de l’association de présenter un compte rendu détaillé des activités en 2013.

Madame BERTRAND en préambule précisa que 3000 plaquettes avaient été diffusées destinée à faire connaitre à un large panel l’existence et les activités de l’association. Puis revenant sur ces dernières, elle communiqua les audiences recueillies pour chacune d’elles. La météo n’a pas souvent été aux cotés des « canalous » qui, pourtant ne s’en sont pas mal tirés. A titre d’exemple, les « spéciales PÂQUES » ont permis d’organiser 6 voyages et d’emmener 171 passagers. D’autres comme les croisières entre ECUISSES et CIRY LE NOBLE n’ont pu avoir lieu par manque d’inscription. Les 3 soirées « moules frites » , la fête des pères ou encore la journée marche à SAINT LEGER SUR DHEUNE ont été des rendez vous ayant connu une bonne réussite.

Et les finances ?

En l'absence du trésorier actuel, c'est Jean-Paul MARINOT son prédecesseur qui a présenté les comptes . C’est un chiffre d’affaire en très nette progression,    198 000 € contre 174 000 € en 2012 que CANAL DU CENTRE ASSOCIATION a, à gérer. L’examen des comptes 2013, même s’ils sont meilleurs que l’année précédente, sont une nouvelle fois déficitaires, d’environ 18000 € soit 3000€ de moins qu’un an auparavant.

NDLR : Néanmoins, on sait parfaitement d’où cela provient et Guy MEDALLE s’empare alors du micro. Il est tellement rare qu’un responsable, lorsque ça va mal, engage devant une assistance, sa seule responsabilité que l’attitude de l’ancien Président mérite d’être soulignée et appréciée à sa juste valeur.

« Le seul responsable, c’est moi, une erreur à ne pas refaire » exprima t il. Alors de quoi s’agit-il ? L’association était dans une telle incertitude en début 2013 qu’aucune demande de contrats aidés n’avait été faite. Or, lorsque les activités ont repris, pour pouvoir fonctionner, il fallait deux employés et les démarches faites auprès de pôle emploi, n’ayant pas abouti pour une question de délai, ces deux employées ont été engagées « plein pot » l’ensemble des salaires et charges étant financées en interne. Le coût pour CANAL DU CENTRE ASSOCIATION auquel s’additionne un rappel du cabinet comptable lié à la gestion du restaurant correspond au montant du déficit. Cela signifie que sans cela la gestion aurait été sensiblement en équilibre.

Les trois rapports ci dessus furent approuvés à l’unanimité.

Reprenant la parole, Monsieur GIBOT invita l’assistance à fréquenter le restaurant et à le faire connaitre, non seulement parce que « on y mange bien » mais aussi parce que cela l’aidera à redresser ses comptes « dans le rouge » ce qui était prévu pour les trois premières années, lors de son acquisition. Les soirées belote seront reconduites, et chaque mois sera proposé des rendez vous autour d’un plat, moule frites, couscous etc… « Ce restaurant doit demeurer un lieu social permettant aux générations de se retrouver ce qui est important dans pour une petite ville ». Il est en effet souhaitable que le restaurant équilibre au moins son activité. « Il a un coût et on ne peut se permettre qu’il mange de l’argent ce qui impacterait défavorablement les bénéfices générés par les autres activités. ».Afin d’encourager la clientèle à revenir, une carte fidélité sera mise en place permettant d’obtenir un repas gratuit lorsque 10 auront été préalablement pris.

Les projets 2014.

Le souhait du Président est que l’association se fasse connaître dans un large secteur géographique. C’est pourquoi, à la demande de l’écomusée, il sera présent les 22 et 23 mars au Salon Mondial du tourisme à PARIS où deux interventions de 30 minutes lui on été réservées pour promouvoir les activités de l’association.

L’association sera également présente le 3 avril à la bourse d’échange des éditions touristiques.

Les 16, 23, 30 avril et 7 mai, organisation des « Navi Corsaires » où tout le monde enfants et adultes notamment les membres de l’association seront déguisés.

Dimanche 15 mai, croisière déjeuner spéciale fête des mères.

Jeudi 29 mai croisière « mets vins ».

8 juin croisière déjeuner de Pentecôte.

21 juin, fête de la musique « aux amis du canal ».

29 juin, « Navi Gourmand » entre SAINT LEGER et CHAGNY avec arrêt dans une cave à CHEILLY LES MARANGES.

2, 16, 30 juillet et 13 août, soirée moules frites.

20 et 21 septembre, journées du patrimoine.

2,9, 16 et 23 octobre, les jeudis d’octobre.

L’idée exprimée par le Président GIBOT est que l’association devienne un acteur économique en amenant à ECUISSES un nombre plus important de touristes dans le but de faire travailler les artisans locaux ce qui, à terme, au delà de 2014 pourrait se concrétiser par la création d’une maison du terroir, une idée chère à Jean-Michel FAUCHON membre du conseil d’administration.

Le président envisage donc d’organiser en octobre prochain une balade en bateau où seront invités des acteurs économiques comme les autocaristes, directeurs d’hôtel etc…bref, tous ceux susceptibles d’offrir les services permettant la venue de clients potentiels pour le bateau, le musée et le restaurant.

Invitée à prendre la parole, la salle n’eut que peu de questions l’une demandant un accroissement des actions publicitaires ce qui sera fait assure le Président issu de ce métier.

Il apporte également quelques précisions concernant le personnel qui, sera cette fois engagé sous contrats aidés 1 personne sur 12 mois aidée à 80% et 2 pour le musée sur 6 mois aidées à 90%.

Répondant à une dernière question, le Président indiqua que rien ne serait changé concernant le prestataire au niveau de la restauration à bord du bateau.

En bon Bourguignon, il pense associer de plus en plus y compris lors des croisières déjeuner, les vins notamment du Couchois dont il souligne la qualité aux plats qui seront servis à bord, ce qui, il est vrai serait de nature à attirer les personnes étrangères à la région ou venant d’autres pays.

L’année en cours démarre au plan de la navigation sur de très bonnes bases puisque 17 croisières et 9 ballades sont déjà réservées ce qui n’était jamais arrivé.

Quelques informations matérielles.

Monsieur GIBOT indique qu’il a été constaté une dégradation du plancher au musée, due probablement aux intempéries. Il se refuse d’envisager l’ouverture du musée si la sécurité n’est pas rétablie. Il en a informé la Mairie et l’écomusée et les remercies de lui avoir répondu aussi rapidement. Actuellement des devis de rénovation ont été demandés.

Le bateau croisière a été totalement rénové à l’extérieur avec une nouvelle peinture après une opération de sablage. Actuellement c’est l’intérieur que les bénévoles « rafraichissent » et Guy MEDALLE qui a pris le chantier en mains lance un appel à tous ceux qui pourraient venir aider. Le coût de cette rénovation s’élèvera à environ 10 000 € « qu’il nous faudra récupérer » lance le Vice Président. Il précise que cette rénovation permettra d’être également prêt pour le contrôle quinquennal devant avoir lieu en novembre prochain.


 






Le Président GIBOT

Les responsables ont présenté les différents rapports.

Guy MEDALLE a reconnu une erreur.

Jean-Paul MARINOT a assuré la présentation des comptes.

Florie BERTRAND a présenté les activités passées et à venir.
                 Conception & Design : Desilog ©