2 visiteur(s) connectés.    4840669 articles vu                   

Après un large succès 38 à 7 contre DÔLE, le Stade désormais 5 ème.


A Montchanin Stade Lucien PARRIAT : Stade Montchaninois bat DÔLE 38 à 7. Mi temps 24 à 7. Temps automnal pelouse grasse mais en bon état. Arbitre M. Yves LEROUX ( Lorraine) directeur de match M. Marc BLONDOT ( Ile de France). Environ 400 spectateurs.

Les points :

MONTCHANIN : 5 essais de POURPRIX (1), K. FAVIOLE (8), LEDDA (35), CHABEUF (58), FRIBOURG (65).

5 transformations, 1 pénalité (6) de POURPRIX.

DOLE : 1 essai de DORMOY (40) transformé par GARCIA.

DOLE : 2 cartons jaunes pour GODARD (13), BREHANS (46).

++++++++++++++++

En abordant cette rencontre, les Montchaninois se trouvaient confrontés à plusieurs objectifs, la victoire, le bonus, la manière, afin de conforter son nouveau statut de candidat à la qualification alors que ce qui était avoué en début de saison était avant tout le maintient. L’évidence nous conduit à dire que tous ces objectifs, ce dimanche  ont été atteints auxquels il faut ajouter, et ce n’est pas le moindre des enseignements un sang froid les conduisant à s’opposer relativement pacifiquement aux provocations Jurassiennes plutôt que de se lancer dans une guerre de tranchée souvent contre productive.

Car, faut-il l’avouer ? Avec déjà 17 points dans la musette alors que le premier quart d’heure n’était pas atteint, DÔLE en multipliant les provocations a bien failli déstabiliser les « ciel et blanc » et mettre quelques grains de sable dans une machine jusqu’alors particulièrement bien huilé.

 

Ca n’a pas trainé….

 

Dès le coup d’envoi, POURPRIX aussi fringant qu’il y a une quinzaine se montrait plus véloce que le chrono puisque celui-ci n’avait pas encore fait un tour que le N°9 local avait déjà plongé dans l’en but visiteur. Un premier essai dans le pur style d’un demi de mêlée d’autant plus appréciable qu’on en voit plus beaucoup y compris à la télé, par une récupération de balle à l’approche des 22 mètres visiteurs, un départ  coté fermé et 5 points au final. Plutôt 7 d’ailleurs puisque c’est lui qui se chargea de la transformation.

Premier coup de théâtre dans ce match simplement 4 minutes plus tard, BLONDEAU devant sortir sur blessure ce qui provoqua l’entrée sur le pré de LEDDA qui attendait ça depuis plusieurs mois.

S’en suivit une pénalité que POURPRIX se fit un plaisir d’enquiller sans avoir besoin de consulter les oracles puisque l’on était à 25 mètres face aux perches.

Cette situation eut comme conséquence de rendre les « noir et rouge » un peu nerveux, on l’aurait été à moins avec déjà 10 points de déficit sans avoir encore mis la main sur la balle.

Coté Stade, c’était un peu comme dans les manifs, vous savez le refrain : «  Ce n’est qu’un début, continuons le combat…. ». Aussitôt dit, aussitôt fait !Une touche jouée coté gradin en direction des vestiaires, balle bien négociée avec une charnière orientant sur la droite, petit regroupement dans l’axe, renversement pour revenir à gauche, Mathieu BOUCAUD venant de la profondeur du terrain perfore la solide défense visiteuse, cadre le dernier rempart et sert Kévin FAVIOLE sur sa gauche, et là, bien sur avec Kévin….Bref , nous voilà à 15 puis 17 points, l’instant choisi par DÔLE pour modifier l’orthographe du mot et de sortir les poings…On s’explique un peu, les Montchaninois ne se montrent pas plus ingrats que leurs adversaires mais avec plus d’élégance(12)…DÔLE pense y trouver son salut et décide d’en remettre une couche, GODARD l’imposant seconde ligne appuyant un sévère placage sur Mathieu BOUCAUD juste sous les yeux de Monsieur LEROUX qui n’hésita pas à sortir un jaune. Le jeu, baissa alors d’un ton, se cantonnant entre les lignes des 40 mètres ce qui nous fait dire ci-dessus que l’opération déstabilisation aurait pu fonctionner si, de la touche, les « coaches » n’avaient pas mis leurs joueurs en garde.

On approchait de la pause lorsque la partie se débrida enfin tout d’abord parce que LEDDA exprima sa grande envie et sa joie de retrouver le ballon, un ballon qui trainait à la sortie d’un regroupement et qu’il propulsa au pied suffisamment en profondeur pour acquérir la vitesse lui permettant de griller la défense Jurasienne et d’aplatir son premier essai pour son premier match, un moment qu’il a véritablement savouré. Mine de rien, comme POURPRIX n’avait pas raté la cible de la transformation, on en était à 24 à 0 et DÔLE pris à la gorge dès l’entame n’avait pas montré grand-chose. Ca allait venir, et simplement quelques secondes avant que Monsieur LEROUX ne porte son sifflet à la bouche pour le changement de camp.

On joue à hauteur de la ligne médiane, le pack Dolois s’empare du ballon, PERROT le demi de mêlée alerte GARCIA son ouvreur qui s’infiltre au sein de la défense Montchaninoise, poursuit son action sur 40 mètres avant de retrouver sur sa gauche DORMOY le pilier droit qui marque aux pieds des perches.

Bien que distancé de 17 points, DOLE se remet à y croire et se motive durant les citrons. « Allez les gars ! On va faire un résultat » affirme le Capitaine, Alexandre FARNABE s’adressant à ses coéquipiers. Et à vrai dire, on y a cru puisque dès la reprise, les offensives d’une équipe qui est plutôt bien bâtie et non dénuée de qualités se développèrent très souvent avec cet excellent N°8 une première offensive n’échouant que par un en avant du « flanker » DEL FABBRO (41). Les Stadistes laissent passer l’orage, apprécient à sa juste valeur un nouveau carton jaune envoyant  le centre  BREHANS se reposer 10 minutes et peu à, peu reprennent leurs marques. Il leur faudra près d’une vingtaine de minutes pour y parvenir, un peu ce que l’on avait observé lors de la venue de SAINT CLAUDE. Mais quand ce fut fait…. Le jeu se déroule dans l’axe, la charnière oriente coté gradins, la balle vole jusqu’à CHABEUF qui a encore une trentaine de mètres à parcourir…CHABEUF, c’est une fusée à plusieurs étages : Allumage du premier lui permettant de contrôler sa trajectoire, le second étage, la corrige si besoin avec quelques contrepieds et lorsqu’il allume le dernier, ben  c’est simple, c’est la satellisation puis  atterrissage dans l’en but adverse. Demandez à la défense de DOLE qui n’ignore rien de la spatiologie….

A 31 à 7, même s’il reste 22 minutes de jeu, le match est plié. Mais, DOLE ayant presque à la pause, sorti les Montchaninois du bonus offensif, il vaut mieux être méfiant et se mettre à l’abri. C’est ce qu’en bon Capitaine Olivier FRIBOURG du se dire en manœuvrant avec et autour de son pack, alignant les temps de jeu pour finalement franchir à son tour la ligne et porter la marque à de telles proportions que rien ne pouvait plus arriver.

 

Nous reviendrons mardi sur ce match qui rapproche le stade désormais 5 ème, d’un objectif désormais palpable.

 

Les résultats de la journée :

 

Saint Claude 27 – Belleville 8.

Tavaux 35 -  Couches 15.

Montchanin 38* - Dole 7.

Colmar 10 – La Dombes 26.

Besançon 9 Nuits 6 *.

*= bonus.

 

 




Le classement actualisé.











Chabeuf : L'essai sera au bout de la course.



















Blondeau a seulement joué 6 minutes.
                 Conception & Design : Desilog ©